fbpx

Les concepts de la méditation

par

Comprendre les nombreux concepts de la méditation est une aide précieuse afin de saisir plus précisément ce qu’est la méditation.

Vous trouverez ici une définition claire de ses principaux concepts afin qu’ils n’aient plus de secrets pour vous.

Pas le temps de lire cet article en entier ? Téléchargez-le en version PDF pour pouvoir y accéder quand vous voulez et de n’importe où : cliquez-ici pour recevoir la version PDF

 

1. La Vacuité

 

Photo article enso

La vacuité est un concept central en méditation et pourtant complexe à définir. Voici quelques clés pour comprendre le concept :

La vacuité, loin de représenter le vide absolu comme on pourrait le penser avant d’en avoir fait soi-même l’expérience par la pratique de la méditation, définit en réalité l’esprit d’ouverture.

Dans la pratique méditative, la vacuité s’impose à vous lorsque vous ne cherchez rien et que vous ne fuyez pas non plus ce qui se présente à vous dans le moment présent.

Qu’il s’agisse d’idées, d’émotions, de sensations de bien-être ou d’inconfort.

Lorsque vous laissez tout simplement la méditation se faire, sans chercher quoi que ce soit, un esprit clair et ouvert se fait jour et vous réalisez ainsi la vacuité.

La vacuité est l’esprit libéré de l’ego.

Si ce concept vous intéresse, alors lisez cet article sur le Enso, ce cercle japonais que l’on retrouve un peu partout. Il est l’incarnation de l’esprit de vacuité et vous renseignera sur ce concept.

 

2. Les 4 nobles vérités

Pexels shiva smyth 1051449

Il y a fort longtemps à Sārnāth, en Inde, Bouddha fit son premier sermon après son eveil. Les 4 nobles vérités sont la substantifique moëlle tirée de cet enseignement.

Elles contiendraient toute la vérité universelle et permettraient la libération totale et durable de celui ou celle qui les réalise, c’est pourquoi elles sont qualifiées de nobles.

Voici les 4 nobles vérités :

  • Dukkha traduit le plus communément par la souffrance et qui revêt un sens plus large comme par exemple insatisfaction ou encore conflit, etc. Cette première vérité révèle que la vie est souffrance
  • Samudaya, où l’on retrouve des concepts comme l’attachement, le désir, la soif des plaisirs. Cette deuxième noble vérité est l’origine, la cause de la souffrance
  • Nirodha traite de la possibilité d’une cessation de la souffrance ; c’est la compréhension
  • Magga fait référence au noble chemin pour parvenir à la cessation des souffrances. On attribue à ce chemin huit qualités essentielles qui permettent, si on s’y conforme, l’accès au Nirvana.

Même lorsque l’on pratique une méditation laïque comme la Méditation Tangram, il est possible d’interpréter ces préceptes et de s’en servir comme guide vers une vie plus juste.

Découvrez 10 conseils pour les appliquer au quotidien.

 

3. Le sentier Octuple dans le Bouddhisme

Pexels kon karampelas 3136557

Le sentier Octuple dans le bouddhisme est le chemin qui permet la cessation des souffrances et donne accès par sa pratique au Nirvana, c’est-à-dire à la libération de l’existence.

Voici les 8 voies auxquelles un être doit se conformer pour réaliser pleinement la voie du bouddhisme :

  • La vision juste
  • L’émotion juste
  • La parole juste
  • L’action juste
  • Les moyens d’existence justes
  • L’effort juste
  • La prise de conscience juste
  • La concentration juste

C’est en empruntant cette manière de vivre que, pour les bouddhistes, on peut prétendre à la cessation du Karma et à l’entrée au Nirvana.

 

4. Les 3 véhicules du bouddhisme

Pexels iconcom 236527 1

Les véhicules du bouddhisme sont les différents moyens par lesquels un être humain peut se libérer du poids de son existence et atteindre l’éveil.

Il existe trois véhicules qui ont chacun leurs spécificités :

  • Le petit véhicule (ou bouddhisme Hinayana) : Les personnes qui empruntent cette voie ont comme seul guide les enseignements du Bouddha. Contrairement à la voie empruntée par ceux ou celles qui cheminent sur la voie du grand véhicule, la libération est individuelle.
  • Le grand véhicule (ou bouddhisme Mahayana) : contrairement au petit véhicule, le chemin de la libération ne s’envisage pas seul. La personne qui s’engage sur ce chemin se doit d’éveiller en lui l’esprit de Bouddha et sa motivation est altruiste. Sur ce chemin, on s’engage, après avoir réalisé l’éveil, à la salvation de tous les êtres. Le but est la libération universelle de tous les êtres vivants.
  • Le véhicule du diamant : il s’agit d’un prolongement du grand véhicule et la promesse de cette voie pour les pratiquants du bouddhisme est d’atteindre l’éveil plus rapidement. La présence du maître est prépondérante car c’est lui qui accélère le processus d’éveil. Les pratiques dans ce véhicule sont multiples et sont dirigées vers l’éveil des disciples du maître.

 

5. L’éveil existe-t-il ?

Pexels cottonbro 5416014

L’éveil est un concept de libération de l’être. Il promet la cessation de la souffrance au profit d’un état de sérénité comparable à celui de Bouddha.

Pour les bouddhistes, s’éveiller c’est donc s’éveiller à la nature de Bouddha, c’est devenir à son tour Bouddha.

De manière plus vaste et élargissant l’éveil à une pratique laïque, l’éveil est la réalisation de sa véritable nature et, pour ce faire, la pratique de la méditation est la voie royale.

Pour ma part, l’éveil est présent dans toute chose et cela depuis le début.

La pratique régulière de la méditation est un moyen d’en prendre conscience.

L’éveil n’est donc pas un état de conscience exceptionnel et à part mais simplement l’acceptation juste de tout ce qui est.

L’éveil ne peut se concevoir que par l’expérimentation et le lâcher-prise sur l’ego est la disposition nécessaire à sa conscientisation.

 

6. Le lâcher prise

Pexels artem beliaikin 1319795

Le lâcher-prise est le résultat obtenu lorsque l’ego s’efface, tout du moins en partie, et laisse place à notre vraie nature.

Plus précisément, lâcher-prise c’est prendre du recul sur l’importance disproportionnée que l’on donne à une émotion, une action ou une idée particulière.

La pratique de la méditation permet de s’exercer à ce détachement de l’ego et accepter ce qui se produit à l’instant présent sans y projeter une attente particulière.

Lâcher-prise nous confère la sérénité et nous ouvre les portes d’un monde plus vaste, davantage tourné vers le moment présent.

 

7. Vivre le moment présent

Pexels johannes plenio 1105389

Savoir vivre le moment présent, c’est vivre pleinement et consciemment.

Cependant, si cela semble évident et inné, en réalité, vivre le moment présent s’apprend – ou plutôt se réapprend.

Lorsque l’on est présent à soi-même, nos pensées, nos actions, tout ce que nous traversons dans nos vies sont vécus comme des moments uniques.

Vivre le moment présent c’est également prendre conscience de ce qui nous entoure sans fuir l’inconfort d’une situation.

C’est préférer la réalité à l’insatisfaction d’une situation que l’on aurait préférée autrement.

Savoir vivre le moment présent nous rend responsables et nous confère l’assurance des êtres véritables.

 

8. Que faire de son ego ?

Pexels willsantt 2714625

L’ego, s’il nous est utile pour nous incarner et éprouver notre histoire personnelle, est en revanche un sérieux handicap lorsqu’il prend un peu trop d’importance dans nos vies.

Un ego démesuré c’est un ego qui ne peut s’empêcher d’être concerné par tout.

Vous le reconnaîtrez facilement, il s’infiltre aussi bien dans les arcanes du pouvoir que dans celles de la souffrance.

Afin de vivre sereinement, il est important d’accorder moins de place à cet ego gigantesque et de laisser la place aux autres ; de laisser la vacuité, l’ouverture d’esprit, cohabiter avec cet ego.

La pratique régulière de la méditation est un excellent antidote lorsque l’ego devient poison.

 

Pour aller plus loin…

Comprendre les concepts de la méditation permet de saisir plus facilement l’esprit de la méditation et de mettre des mots sur des éléments que nous expérimentons par la pratique méditative.

De plus, cela permet de se débarrasser des nombreuses fausses croyances concernant la méditation qui circulent.

Notamment, la compréhension de ces concepts amène à la conclusion que notre vraie nature est commune et que par conséquent tout le monde peut méditer, quel que soit l’âge, le sexe ou la condition physique.

Bien sûr, ces concepts ne se constatent pas dans tous les différents types de méditation puisque certaines méditations ressemblent plus à de la relaxation qu’à autre chose.

Pour approfondir votre connaissance de la méditation vous pouvez également étudier les personnalités liées à la méditation et ainsi découvrir différents points de vue qui viendront enrichir le vôtre.

Vous pouvez également lire mon article consacré à l’avenir de la méditation qui, je pense, a de beaux jours devant elle.

Découvrez le livre de la Méditation Tangram et partez à le rencontre de la véritable nature
0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Formation gratuite "7 leçons de méditations"

Pour trier le vrai du faux et améliorer sa pratique (+ accès au "coffre-fort du méditant")

Extrait d'une Initiation à la méditation

Pour découvrir la méditation et sa pratique à travers une vidéo explicative

"Comment méditer en évitant les erreurs"

Pour apprendre à méditer sérieusement et éviter les erreurs que font la majorité des débutants

Annuaire des coachs de méditation Tangram

Pour trouver des cours près de chez soi

[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]
[PDF]