L’éveil

L’ Eveil existe-t-il ? Le reconnaître

Satori : Eveil 

Satori, Eveil en japonais, est l’état auquel un débutant aspire dans la pratique de la méditation. Il est pour beaucoup le point d’orgue de la pratique et également sa motivation première. Il représente dans l’esprit du pratiquant, la promesse d’un état qui le libérera de toutes les contraintes que lui impose son égo soi-disant tyrannique.

Mais qu’en est-il vraiment de cette promesse d’Eden, existe-t-il véritablement un paradis dans cette pratique ou est-ce encore un fantasme de notre égo qui cherche désespérément un prix à gagner à toute chose ?

Je vous livre, ici et maintenant, dans cet article, ma vision sur cette question et également les réponses aux interrogations qui en découlent. Elles sont issues de ma pratique et de plus de trente-cinq ans de recherches sur le sujet.

Le temps des questions

Qu’est-ce que l’ Eveil ? Qu’est-ce qu’un Eveillé ? Comment savons-nous que nous avons atteint l’ Eveil ? Quelle est la personnalité d’un Eveillé et comment doit-il se comporter dans la vie ? Qui l’est et qui prétend l’être sans l’être véritablement ? A qui puis-je faire confiance ? Qu’est-ce que l’ Eveil va changer dans ma vie ?

Ce sont les questions les plus courantes que vous vous posez lorsque vous êtes sur la voie, lorsque vous souhaitez vous apaiser et construire une vie ayant à vos yeux plus de sens.

Mais comment faire ? Comment vérifier votre intuition et être sûr que vous n’allez pas perdre votre temps ? Comment être assuré du résultat ?

A ce stade, lorsque vous vous posez ces questions, votre vie ressemble à un grand point d’interrogation et un monde nouveau s’ouvre à vous.

Alors c’est parti, pour votre grand voyage ! Je vais essayer de vous guider afin que vous ne tombiez pas dans la facilité des pièges que vous tendent les vendeurs du « prêt-à-penser » et débroussailler le chemin pour vous le rendre plus agréable.

Mes réponses à ces questions sont issues de mon expérience et ne sont que l’expression de ma réalité subjective, je vous propose bien sûr de les vérifier et de les enrichir de votre propre expérience. A ce propos, je vous invite vivement, en bas de cet article, dans les commentaires à me donner vos points de vue et à y partager vos expériences. C’est avec un grand plaisir que j’échangerai avec vous sur ce sujet.

l'éveil

La question de l’ Eveil

L’ Eveil, sous-entend qu’avant lui nous étions endormis. Avant, c’était la nuit, l’obscurité, l’aveuglement, l’ignorance. Puis, avec l’ éveil vint la lumière, la connaissance, l’ouverture consciente, un regard vif sur ce qui nous entoure, une compréhension subtile.

Vu sous cet angle, il est légitime de vouloir croquer cette pomme si prometteuse. Qui en effet ne souhaiterait pas rendre vivant pour lui-même la promesse inscrite au frontispice du temple de Delphes, ce « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux », que les adorateurs de Socrate ont par la suite érigé en système dogmatique ? Pour ma part, le « connais-toi toi-même » s’arrête à l’univers. J’ai laissé s’évaporer au fil de mes méditations les dieux et les maîtres et troqué leur pouvoir personnifié et imaginaire en amour universel et bien réel.

l'éveil christophe Lorreyte

La promesse de l’ éveil

Au début de la pratique, votre égo s’accroche à cette idée d’absolu qu’est la promesse de l’ Eveil. Le rêve de cet ailleurs est nécessaire pour le plus grand nombre des novices de la pratique. L’idée de l’ Eveil est le carburant qui permet de persévérer dans la pratique méditative, parfois aride. L’égo ne fait rien gratuitement, il veut, il ordonne, il exige des résultats : Qu’il s’agisse d’améliorer sa santé en général ou d’augmenter la liste de ses qualités qui le rend si brillant aux yeux des autres, comme : (sa respiration, l’apaisement de ses douleurs, l’augmentation de sa concentration, l’accroissement de sa patience et de son calme ou l’acquisition de l’aura des grands sages). L’égo cherche coûte que coûte à profiter, à se satisfaire, à exister et à accumuler. L’égo par les désirs qu’il cherche à combler vous aide à continuer la pratique et vous empêche en même temps, par sa nature vorace et égoïste, d’obtenir ce que vous cherchez : ce fameux « Eveil ».

l'éveil christophe-lorreyte.fr

Car qu’est-ce que l’ Eveil si ce n’est la disparition de ce même égo. Connaissez-vous un être capable de rechercher sa perte, être capable de contempler sa mort en face ? Eh bien c’est pourtant ce que vous faites lorsque vous pratiquez la méditation, vous vous entrainez à mourir. S’éveiller ce n’est pas obtenir quelque chose de plus, c’est perdre tout ce que vous avez au profit d’une seule chose : l’ Eveil. Et le plus fort dans tout cela, c’est que cela ne peut arriver que lorsque vous ne cherchez plus, lorsque vous avez oublié pourquoi vous méditez. Et savez-vous pourquoi ? Simplement parce que l’ Eveil est là en vous depuis toujours mais, qu’en le cherchant, vous l’occultiez, vous ne pouviez pas voir que vous étiez cet Eveil que vous cherchiez. L’ Eveil, c’est vous, libéré de toutes vos croyances. L’ Eveil, c’est la vacuité, le lieu de tous les possibles, l’enso (cercle japonais).

En résumé, l’Eveil revient à réaliser intimement qu’il n’y a pas d’Eveil. C’est pourquoi, pour atteindre ce qui n’existe pas, vous devez oublier votre quête même de l’Eveil. Et lorsque vous aurez atteint cet endroit, c’est qu’il n’y aura plus d’égo donc plus personne pour contempler cet endroit qui n’en est pas un, même pas cet Eveillé que vous serez devenu et qui aura disparu.

Dans le bouddhisme Zen, il n’était pas rare, afin d’amener un pratiquant à réaliser l’Eveil, de lui poser une question sous forme de Kôan (sorte d’énigmes antinomiques avec la logique et que seule la pratique de la méditation permettait de résoudre). Afin que vous puissiez vous en faire une idée, je vous en livre quelques-uns (Ne cherchez pas à les résoudre par la pensée cartésienne, vous deviendriez fou !) :

« Quel était ton visage avant la naissance de tes parents ? »

« Quel est le bruit d’une seule main qui applaudit ? »

« L’arbre qui tombe dans la forêt fait-il du bruit si personne ne l’entend ? »

Si tout ceci vous parait fou, commencez à pratiquer. Si tout ceci vous parait clair, continuez à pratiquer.

Eveil
l'éveil zen

Qu’est-ce qu’un Eveillé ?

C’est simplement une personne qui a réalisé l’Eveil . Mais cet Eveillé l’est-il toujours ou parfois referme-t-il les yeux ? Je répondrai à cette question par deux haïkus de ma composition :

Un haïku est un poème d’origine japonais. Il est écrit en trois vers et est constitué de cinq syllabes : pour le premier, sept pour le deuxième et cinq pour son troisième. Il évoque fréquemment l’image fugace d’un moment pris sur le vif souvent en rapport avec la nature et pouvant par sa justesse parfois produire « l’Eveil »

Je ne suis pas moi

Eh bien pourtant je le suis

Tant de fois encore                                              Mars 2002

 

Oublier hier

Sans souci des lendemains

Demeure l’Eveillé                                                  Mars 2004

Comment savons-nous que nous avons atteint l’Eveil ?

Lorsque celui qui cherche n’est plus là.

Quelle est la personnalité d’un Eveillé et comment doit-il se comporter dans la vie ?

Nous avons tous notre histoire et nos caractères se forgent en fonction de celle-ci, par conséquent nous exprimons la nature unique de l’univers en fonction de nos interactions avec lui. Toutefois, l’amour et la diminution de l’égo prévalant, on peut s’attendre de sa part à davantage d’ouverture et de compréhension sur le monde. Abandonnez l’idée même d’un stéréotype de cinéma, au risque d’aller de déception en déception.

L’Eveillé n’est pas comme vous le fantasmez, il ne peut, par sa condition même d’humain, être sans défaut au risque de jouer le rôle du maître qui est « toujours ». Toujours, c’est jamais, ça n’existe pas. Etre toujours sage sans jamais faillir résulte du contrôle permanent et le contrôle n’est pas la simplicité et l’attitude juste du moment présent. Il n’est que le reflet d’un désir de perfection. Si vous rencontrez une personne presciente, charismatique, parfaite et vénérée, vite, dépliez vos jambes et reprenez votre posture debout pour détaler sur le champ.

L’Eveillé est authentique, il accepte sa condition imparfaite d’humain et, parce qu’il fait l’expérience de sa véritable nature, il lui est possible de s’y connecter. Il ne se situe pas au-dessus des autres, n’attend aucun privilège et ne compte pas sur un grand nombre d’adhérents pour glorifier son Eveil. Sinon vous avez affaire à un gourou.

Malheureusement, il est fréquent de rencontrer des personnes prêtes à croire à ces faux prophètes car la promesse de pouvoirs magiques libérateurs est plus vendeuse que la simple proposition de se libérer de ses croyances. Cela fait effectivement moins rêver, mais c’est pourtant tellement plus épanouissant.

Alors, à qui faire confiance et comment reconnaître un Eveillé ?

Faites-vous d’abord confiance et, de manière à reconnaître un Eveillé, observez. Observez l’Amour, l’amour qu’il porte à toutes choses, l’amour qu’il partage et l’amour qui rayonne de sa véritable nature. Le sourire, la bonne humeur et l’humour sont également des indices mais l’Amour est ce qui anime l’Eveillé.

soigner les autres

Qu’est-ce que l’ Eveil va changer dans ma vie ?

La réponse se trouve dans la pratique. Alors pour le savoir, asseyez-vous sur un zafu (coussin de méditation), prenez la posture et observez vos pensées sans attachement et sans rejet car ce n’est pas ce que vous voyez qui est important mais « qui » regarde…

Histoire zen : Un jour comme les autres

Une personne un peu stressée et peu heureuse rencontre un ami et lui pose cette question :

–      « Comment fais-tu pour être toujours aussi calme et heureux ? »

Cet ami lui répond :

–      « Le matin je me lave, m’assois sur mon Zafu, déjeune à ma faim, m’en vais travailler, pratique de l’exercice le midi avant de déjeuner, retourne travailler, prépare un diner léger, le partage en famille, m’instruis avant le coucher et m’endors paisiblement. »

–      « Oui, d’accord, mais quel est ton secret ? »

« Le matin je me lave, m’assois sur mon Zafu, déjeune à ma faim, m’en vais travailler, pratique de l’exercice le midi avant de déjeuner, retourne travailler, prépare un diner léger, le partage en famille, m’instruis avant le coucher et m’endors paisiblement. »

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 188
  •  
  •  
  • 188
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Cet article comporte 4 commentaires
  1. Je voyais l’éveil comme un conte de fée, je voulais juste affiner ma voie du milieu.aujourd’hui peut être je l’entrevoi.sans certitude

    1. Christophe Lorreyte dit :

      Dépoussiérez les tiroirs de la mémoire et votre esprit sera comme neuf, prêt à créer de nouveau la réalité !

  2. haentjens dit :

    Merci pour cet article!! Je reconnais dans vos paroles les principes de la sophrologie, toutefois il me semble parfois difficile parfois de pratiquer seul et de s’obliger chaque jour a “méditer” sans que cela semble une contrainte!! Comment faire et avec qui pour dépasser cela, ce frein!!

    1. Christophe Lorreyte dit :

      Bonjour chez vous et bienvenue sur mon blog ! C’est toujours avec un grand plaisir que j’accueille une personne nouvelle. Qu’il s’agisse de sophrologie, de psychologie, de méditation ou de développement personnel, lorsque l’on est tourné vers les autres il y va toujours du bon sens et de la sincérité. L’important n’étant pas la méthode mais davantage la personne qui l’incarne. Quant à votre question, vous ne devez pas vous “obliger”, vous devez ressentir dans la méditation suffisamment d’intérêt pour y revenir. Si tel n’est pas le cas, c’est peut-être qu’il vous faut pratiquer autrement. Si cela vous intéresse, je lance une formation très complète sur mon blog en octobre ou à la fin de l’année. Il suffit de vous inscrire à la newsletter de mon blog pour être prévenu. En attendant, je vous invite à piocher l’esprit de la méditation dans mes articles et j’espère vous la faire suffisamment apprécier pour susciter une vocation de méditant(e). Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.