Comment choisir son coussin de méditation (zafu) ?

par

Absolument indispensable, le coussin de méditation est votre véhicule de méditation. Vous devez donc apporter un soin particulier au choix de votre coussin de méditation, aussi appelé zafu.

Le choix d’un coussin adapté est la garantie d’une posture juste, élément essentiel de la pratique de la méditation. En effet, le travail d’introspection que vous effectuerez en pratiquant la méditation dépend de la justesse de votre posture.

La hauteur, le type de rembourrage (épeautre ou kapok), la qualité ou encore la forme de votre coussin de méditation modifiera votre assise et donc votre posture. Si vous pratiquez en position du lotus, par exemple, l’utilisation d’un coussin de méditation adapté va permettre une bascule de votre bassin et de vos hanches vers l’avant, et maintenir votre colonne vertébrale droite. Vos genoux et vos jambes se positionneront naturellement et votre confort n’en sera qu’augmenté. 

Méditer en posture assise, c’est faire le lien entre la terre (le matériel, les racines) et le ciel (la spiritualité). Un bon coussin de méditation vous permettra donc de vous centrer entre ces deux éléments pour trouver votre propre point d’équilibre au fil de votre pratique méditative. 

Alors, comment choisir un coussin de méditation adapté pour une meilleure expérience de la méditation ? Dans cet article, je vous guide à travers les 4 éléments essentiels à prendre en considération avant d’acheter un coussin de méditation, soit : 

  • La forme du coussin de méditation,
  • Le type de rembourrage du coussin de méditation,
  • La hauteur et la taille du coussin de méditation,
  • La couleur de votre coussin de méditation.

Les conseils que je vous offre ici s’appliquent à la pratique de la Méditation Tangram (ou méditation des origines), qui est la méditation que j’enseigne. Ils s’appliquent également aux autres formes de méditation en posture assise.

coussin de méditation

1. La forme de votre coussin de méditation (aussi appelé zafu) dépend…

Coussin rond, ovale, rectangulaire, en demi-lune ? Le choix de la forme de votre coussin de méditation dépend de votre : 

  • Pratique méditative,
  • Position assise,
  • Utilisation du coussin de méditation.

 

a.    …de votre pratique méditative

Si vous pratiquez la Pleine Conscience ou la Méditation Transcendantale, par exemple, aucune posture spécifique n’est recommandée. Le choix de votre coussin ou de votre banc de méditation dépend alors simplement de vos goûts et de vos envies. 

Par contre, le choix de votre coussin de méditation est à prendre au sérieux si vous souhaitez pratiquer la Méditation Tangram, qui est la méditation des origines. 

À ce moment-là, vous devrez d’abord considérer quels sont vos propres besoins. Il faudra donc tenir compte de vos capacités physiques pour faire un choix de coussin de méditation adapté. 

La pratique de la méditation des origines se fait toujours en position assise, jamais en position allongée. Il existe également des pratiques méditatives à exécuter debout, mais la pratique quotidienne se fait principalement en posture assise, sur un coussin de méditation.

 

b.    …de votre position assise

La pratique de la méditation des origines se fait généralement en position du lotus ou du demi-lotus. Cependant, s’il vous est impossible de vous asseoir dans ces postures (pour cause de problèmes d’articulations, de blessures ou autre), vous pouvez bien sûr adapter votre position à vos propres contraintes et possibilités. 

Par contre, si vous ne présentez aucun handicap particulier, il est préférable de pratiquer la méditation en position du lotus ou du demi-lotus. Si vous n’y parvenez pas encore, rappelez-vous de toujours faire évoluer votre posture vers ces positions idéales pour méditer. 

  • Pour la posture du lotus et du demi-lotus, je vous recommande l’utilisation d’un coussin de méditation ovale, légèrement bombé. Cette forme de coussin de méditation permet une bonne assise sur le bord du coussin, les genoux plantés dans le sol et le bassin basculé vers l’avant. 

Cette bascule du bassin, obtenue par l’assise au bord du coussin, est ce qui permet l’alignement de la colonne vertébrale. Vous obtiendrez ainsi une bonne posture, digne, ancrée et ouverte. 

  • Un coussin de méditation rond sera souvent plus plat, ce qui convient moins bien à la pratique méditative. En effet, la bascule du bassin sera moins facile à obtenir. 
  • Dans le cas d’un handicap ou d’une blessure temporaire vous pouvez opter pour un banc de méditation. Celui-ci vous permettra de pratiquer la méditation en posture du seiza, plus accessible dans ces conditions. 
  • Enfin, je vous suggère d’éviter le coussin en demi-lune, sauf dans certaines conditions, comme nous le verrons dans le point ci-dessous.

 

c.    …de votre utilisation du coussin de méditation

Pour une utilisation quotidienne de votre coussin de méditation, je vous recommande donc la forme ovale et légèrement bombée. 

Cependant, pour une utilisation moins régulière du coussin de méditation, vous pourrez aussi opter pour un coussin en demi-lune. Notez cependant que cette forme de coussin est beaucoup moins confortable pour une pratique quotidienne. Un coussin en forme de demi-lune peut cependant être pratique pour méditer en voyage. En effet, leur forme les rend plus faciles à transporter, dans une housse adaptée. 

Pour résumer, pour la pratique de la Méditation Tangram – aussi appelée méditation des origines – voici mon guide des différentes formes de coussins de méditation : 

  • Le coussin ovale et légèrement bombé est la meilleure option,
  • Le coussin rond et plat est souvent trop bas pour la bascule du bassin,
  • Le coussin en demi-lune est une bonne option pour le voyage,
  • Le banc de méditation est à utiliser dans le cas de handicap ou de blessures temporaires.
kapok

2. Le type de rembourrage de votre coussin de méditation

Il existe deux types principaux de rembourrages de coussin de méditation : le kapok et l’épeautre. Les deux options sont naturelles, et c’est ce que je vous suggère de privilégier.

Autant que possible, faites le choix de fibres naturelles et non synthétiques. Encore mieux, si cela vous est possible, optez pour un coussin de méditation de confection éthique, fait de matériaux biologiques. 

Les coussins rembourrés avec du kapok ou de l’épeautre présentent des différences importantes. En voici les principales :

a.    Le coussin de méditation avec rembourrage en kapok

Les zafus rembourrés de kapok sont ceux traditionnellement utilisés pour la pratique de la méditation. Le kapok offre une assise souple mais ferme, à l’image de la pratique de la méditation qui doit être détendue mais rigoureuse. 

Similaire au coton, le kapok a la particularité d’être imputrescible et imperméable, ce qui en fait une matière naturelle de choix. 

Le choix du kapok est la garantie d’un coussin durable, qui vous suivra durant de longues années de pratique méditative.

b.    Le coussin de méditation avec rembourrage en épeautre

Plus choisi par les pratiquants du yoga, le coussin de méditation rembourré à l’épeautre est beaucoup plus ferme que celui au kapok.

Le zafu rembourré d’épeautre convient donc mieux pour une pratique moins régulière de la méditation que pour une utilisation quotidienne, en raison de son manque de souplesse. 

Mon choix porte donc largement sur un coussin de méditation dont le rembourrage est en kapok. Ce choix, alliant confort et fermeté juste, sera satisfaisant quelle que soit votre pratique de la méditation.

 

3. La Hauteur et la taille du coussin de méditation

Vous devrez choisir votre coussin de méditation en fonction de votre : 

  • Morphologie,
  • Poids,
  • Taille,
  • Degré de souplesse.

Pour la hauteur et la taille de votre coussin de méditation, les règles à suivre sont simples. Généralement, il existe 3 tailles standard de zafu : petit, moyen et grand. 

► Vous choisirez un coussin de petite taille si vous êtes :

  • Vous-même de petite taille,
  • Souple, voire très souple.

► Vous choisirez un coussin de grande taille si vous êtes plutôt :

  • Grand.e,
  • Raide (peu ou pas de souplesse des jambes).

► Enfin, un coussin de taille moyenne vous conviendra si vous êtes :

  • De taille moyenne,
  • Un peu souple (ni trop rigide, ni très souple).

Le diamètre du coussin de méditation est également important. En effet : 

  • Pour des fesses petites, choisissez un coussin de petit diamètre,
  • Au contraire, pour un postérieur plus large, préférez un coussin au diamètre plus conséquent. Vous obtiendrez ainsi un meilleur soutien, plus adapté à votre morphologie.

Notez que vous pourrez toujours modifier quelques peu la hauteur et la fermeté de votre zafu en ajoutant ou en enlevant du kapok. Ceci vous permettra de gagner ou de perdre un bon centimètre de hauteur afin d’ajuster votre coussin au fil de votre utilisation.

Notez aussi que les spécificités de votre corps auront une incidence inévitable sur l’évolution de votre coussin de méditation, dans le temps. Ainsi, si votre poids est élevé, le rembourrage en kapok de votre coussin de méditation se tassera plus facilement.

Vous devrez alors prévoir de rembourrer votre coussin régulièrement afin de maintenir sa bonne forme. Cependant, pas d’inquiétude : le kapok est une matière malléable et résistante qui ne s’affaissera pas trop vite.

zafus couleur

4. La couleur de votre coussin de méditation

Terminons par une question bien plus importante qu’il n’y paraît : quelle couleur choisir pour son coussin de méditation ?

Naturellement, nous choisissons des couleurs en fonction de nos préférences, de notre style et de notre personnalité.

Mais avant de choisir la couleur de votre coussin de méditation, prenez en considération les points suivants : 

  • Une couleur sombre est plus facile d’entretien. Voilà un élément important si vous vous préparez à une utilisation quotidienne de votre coussin de méditation,
  • Choisir un coussin aux tons sombres permet de mieux s’harmoniser aux autres dans un cours de méditation, par exemple. À l’inverse, une couleur vive attirera l’attention des autres pratiquants, ce qui pourrait les déranger dans leur pratique.

 

5. Les compléments au coussin de méditation

Pour finir, sachez que le choix d’un coussin de méditation peut être complété par celui d’un zabuton ou zafuton. Similaire au futon, mais au rembourrage plus moelleux, le zabuton est un tapis carré, conçu pour accueillir le coussin de méditation. Le Zabuton n’est pas indispensable mais augmente le confort du pratiquant.

 

Voilà qui fait le tour des éléments importants à prendre en considération lorsque vient l’heure de choisir un coussin de méditation. Rappelez-vous que le choix de votre coussin n’est pas un élément secondaire à prendre à la légère. Car au-delà de l’aspect confortable d’une bonne assise, l’acquisition d’un coussin de méditation adapté à vos besoins et à votre pratique est la première étape vers une pratique juste supportée par une bonne posture. 

Bien entendu, je suis là pour répondre à vos questions si des doutes subsistent quant au choix de votre coussin de méditation. 

Au plaisir de vous retrouver sur le blog et derrière les portes de l’Académie Tangram !

  

Christophe

1 Commentaire
  1. NATHALIE BORNET

    Merci pour vos conseils, je vais en acheter un en suivant bien tous vos précieux conseils. Je ne pensais pas que le zafu était si important. Merci Christophe

    Réponse
Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.