Concentration Et Attention

Méditation concentration et attention

Bien entendu, si l’on veut muscler sa concentration, il faut de l’entraînement. Ceux qui s’intéressent à la méditation ne seront pas surpris de lire que la méditation améliore la concentration. Peut-on méditer pour la concentration ou l’amélioration des capacités de concentration sont-elles simplement l’une des conséquences de la pratique de la méditation ? Regardons-y de plus près : la relation entre méditation, concentration et attention est peut-être plus subtile que vous ne l’imaginez !

La différence entre concentration et attention

Comment retrouver la concentration ? Voilà un sacré défi pour beaucoup d’entre nous. Avec la quantité grandissante d’informations à gérer, nous ne savons plus ce qui mérite notre attention ni comment nous concentrer efficacement. En moyenne, une personne en pleine lecture se déconcentre entre 20 et 40% du temps*… Mais au fait, connaissez-vous la différence entre concentration et attention ? Commençons par faire la distinction entre ces deux notions.

La concentration

La concentration est la focalisation sur un point précis. Lorsque l’on se concentre sur un élément donné, comme la lecture d’un article par exemple, on réduit son champ d’attention à cet article seul.

Méditation concentration et attention

 

On fait un focus en n’utilisant que les sens nécessaires à cette concentration. Dans le cas de la lecture d’un article par exemple, on utilise la vue – dans le cas d’une personne voyante – et l’on ne prête pas attention aux autres sens qui sont inutiles à cette concentration. L’odorat, le toucher, l’ouïe et le goût sont donc intentionnellement mis de côté afin que la concentration ne porte que sur la lecture.

Cependant, plusieurs sens peuvent être mis à contribution selon l’élément sur lequel nous nous concentrons. Par exemple, si notre objet de concentration est un reportage télévisé, nous utilisons généralement la vue et l’ouïe.

L’attention

L’attention est plus large que la concentration car, pour être attentif à un moment spécifique, on “ouvre” tous nos capteurs. Tous les sens sont en alerte afin de s’imprégner totalement de cet instant. L’attention est donc la présence totale dans l’instant présent. Prenons l’exemple d’une balade en forêt. Si vous êtes attentif à votre environnement lors de votre balade, vous pourriez regarder attentivement la nature autour de vous, vous laisser surprendre par les différentes odeurs, toucher le tronc des arbres, goûter aux fraises des bois, écouter les chants des oiseaux. Vous ne vous concentrez pas sur un point précis de votre balade, vous restez attentif à tout ce qui vous entoure.

Méditation, Concentration et Attention | La pratique sur mesure

Tandis que l’attention est un acte mental d’ouverture et de réception de l’information, la concentration est la fermeture sur un élément déterminé. Là où la concentration crée un conflit, puisque l’on se bloque intentionnellement à tout ce qui pourrait nous distraire, l’attention crée une harmonie avec nous-même et avec notre environnement. Maintenant que ces deux termes sont bien distingués, quel est le lien entre méditation, concentration et attention ? Eh bien, voilà l’un des paradoxes de la méditation, surtout au début de notre pratique.

Lors de la pratique de la méditation, nous portons notre attention sur deux éléments : la posture et la respiration. Ce sont nos ancrages et en leur accordant une attention soutenue, nous restons dans l’instant présent. En tant que débutant en méditation, nous avons tendance à nous concentrer sur ces deux éléments et donc à créer une fermeture. C’est bien normal, car il est encore difficile d’être totalement attentif à la posture et à la respiration tout en restant ouvert et en paix avec les autres activités de notre mental (les pensées) et avec tout ce qui constitue notre environnement direct (bruits, température, etc.). Au fil de la pratique, cette impression de dualité s’évanouit peu à peu car nous comprenons que nous faisons partie d’un tout. La concentration fait alors place à l’attention, à l’harmonie.

Cependant, ne croyez pas cependant que la concentration soit inutile. La concentration est une action mentale de grande importance lorsque nous devons accomplir une tâche précise en un temps donné. La pratique de la méditation aide grandement à améliorer nos capacités de concentration.

Méditation concentration et attention

En apprenant à garder notre attention sur un point précis tout en acceptant ce qu’il se passe en nous et à l’extérieur de nous, nous augmentons notre capacité à sélectionner un seul objet de focus et à faire fi du reste pendant une période plus ou moins longue.

Méditer pour atteindre la parfaite concentration

Ah, que nous aimons rechercher la perfection ! Pourtant elle semble toujours inatteignable… Et pour cause : elle n’existe tout simplement pas. La perfection est un mythe. Elle doit être considéré comme une ligne directrice, un indicateur tout au plus, une ligne d’horizon infinie, mais surtout pas comme un but à atteindre. La perfection c’est la tentative de contrôler son univers, ce qui est naturellement impossible. A force de volonté de perfection l’homme finit par restreindre son monde pour essayer de le contrôler et il finit par exercer sa volonté sur une infime partie événements. Certains finissent même par créer des tocs comme par exemple, balayer 15 fois au même endroit par peur qu’il reste une poussière, etc. La perfection dans ces cas précis coupe l’homme de sa raison. Il n’est donc pas souhaitable d’atteindre la parfaite concentration, mais il reste nécessaire de chercher à s’améliorer constamment.

 Alors, comment peut-on continuer à s’améliorer tout en évitant d’en faire une obsession ? En pratiquant le lâcher-prise avec constance. Si cela vous surprend, en pratiquant de la méditation vous apprendrez aussi l’acceptation des paradoxes ! Dans cette aventure d’introspection pour une meilleure ouverture au monde, l’attention et le lâcher-prise deviennent complémentaires. Si vous pratiquez la méditation avec sérieux et assiduité de manière quotidienne, vous augmenterez votre concentration. Cette concentration deviendra possible grâce à la combinaison entre l’attention soutenue sur votre respiration et votre posture et le lâcher-prise sur tout le reste, et tout ça dans l’acceptation de ce qui est. Ainsi, vous êtes en mesure de choisir consciemment votre point de concentration sans pour autant rejeter ou vous sentir frustré par d’autres sources d’informations. Vous ne créez pas de barrière rigide entre vous-même et le reste du monde, dans l’optique de n’être attentif qu’à un sujet en particulier. Vous restez dans la souplesse du mental tout en aiguisant votre capacité de focus.

En faisant “de l’air” dans notre esprit, la méditation permet aussi de trier nos idées avec bien plus d’aisance. Tout devient plus clair, plus évident. Notre intuition est aussi aiguisée, ce qui nous aide à aller dans la direction qui nous convient avec plus de fluidité. Tout cela aide grandement à la concentration, puisque nous donnons une attention décroissante à nos propres perturbateurs mentaux. Si vous suivez mon blog, vous aurez peut-être constaté que j’apprécie d’illustrer mes propos à l’aide de contes. Ils permettent la réflexion sur un sujet donné de manière amusante et donnent matière à méditer. Voici donc une petite histoire illustrant l’équilibre entre attention / concentration et lâcher-prise.

 Lisez aussi : Comment la méditation fait-elle gagner du temps ?

Émilia est une jeune femme sérieuse. Elle prend des cours de dessin car elle est douée depuis l’enfance mais désire affiner sa technique. Un jour, son professeur lui demande de dessiner un carré parfait, à main levée. Les angles droits et les lignes impeccables ne sont pas le fort d’Émilia, qui s’amuse plutôt dans les courbes. Elle s’attelle à l’exercice avec tout le sérieux dont elle est capable. Elle se concentre, butte, recommence sans cesse. Elle désire tellement réussir qu’elle se fâche en constatant que ses angles sont tordus, que ses lignes fuient la rectitude. Et puis, à force d’entêtement, elle exécute un beau carré. Son carré parfait. Épuisée mais heureuse, elle se dirige vers son professeur, papier tendu au bout des bras. Le professeur lève les yeux, jette un œil sur le dessin. Il remue la tête : il lui dit non, réessaie. Décontenancée, Émilia ne comprend pas. Elle sort faire un tour, s’aérer l’esprit.

Lorsqu’elle retourne face à sa feuille, elle est plus détendue. D’un coup de crayon, elle trace à nouveau un carré. Elle le regarde, étonnée : elle le trouve beau, ce carré. Géométriquement parlant, son carré n’est pas parfait. Mais à ses yeux, il est superbe. De nouveau, elle se dirige vers le professeur, brandissant son dessin. Celui-ci regarde le carré et lui sourit. Bravo, lui dit-il, ce carré est parfait. Dans l’autre carré, tu n’étais pas là. Je te vois dans ce carré-là, Émilia. 

C’est ainsi que je vous laisse, avec le carré d’Émilia. Réfléchissez-y : dans votre quotidien, avez-vous tendance à privilégier une concentration qui vous enferme, ou une attention qui permet une ouverture ? L’idéal, comme dans toute chose, est de trouver le juste équilibre. Vous l’aurez compris, votre harmonie se trouve à portée de zafu (coussin de méditation), alors n’hésitez plus. Et dites-moi, comment interprétez-vous la réponse du professeur d’Émilia ? J’attends vos réponses en commentaires !

Vous aimerez lire aussi : Comment agit la méditation ? 9 effets positifs !

*Source : DORTIER, Jean-François. Focus. Attention et concentration : les clefs de la réussite. Sciences Humaines, Août-Septembre 2014. [En ligne]. Consulté le 17 juin 2019. https://www.scienceshumaines.com/focus-attention-et-concentration-les-clefs-de-la-reussite_fr_33034.html

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.