Roue Du Karma

Est-ce que j’ai un mauvais karma ?

Dans l’imaginaire collectif, le karma est une malédiction ou une bénédiction qui nous tombe dessus sans que l’on puisse rien n’y faire. On entend souvent dire “c’est le karma”, comme on dirait “ce n’est pas ma faute, c’est mon destin”. Est-ce aussi votre conception du karma ? Si tel est le cas, vous avez tout intérêt à lire ce qui suit. Vous découvrirez dans cet article que le concept de karma remet tout le pouvoir entre vos mains : il n’y a rien de magique ou de surnaturel dans le karma ! Vous verrez qu’à la question “Est-ce que j’ai un mauvais karma ?” vous pourrez enfin répondre par vous-même. Si vous êtes prêts, je vous invite dès maintenant à découvrir ensemble les principes du karma à travers des définitions simples et une histoire qui illustre la notion de karma. C’est parti !

Le Karma | Une Définition

En Sanskrit, l’une des langues officielles de l’Inde considérée comme sacrée, karma signifie action. Le karma est une loi de cause à effet : elle stipule que chaque action, pensée ou parole engendre une conséquence. Cette affirmation est facile à vérifier dans le monde physique, concret. Nous avons cependant du mal à conceptualiser que ceci puisse être vrai dans la réalité intangible. Le karma et la chance n’ont rien à voir l’un à voir l’un avec l’autre, bien au contraire. Dans la philosophie bouddhiste il n’existe ni hasard, ni prédestination, ni volonté divine.

Selon le bouddhisme, nous créons nous-même notre réalité avec nos paroles, notre esprit et nos actions. Nous sommes totalement responsables de ce qu’il nous arrive. Si cette pensée peut être effrayante pour certains, elle est cependant la clé qui nous permet de mener la vie que nous voulons. En effet, cela signifie que nous avons le pouvoir de créer notre réalité. Nous pouvons changer le cours des événements de notre vie si nous le désirons vraiment. Par conséquent, il n’existe pas de réponse à la question “est-ce que j’ai un mauvais karma ?”. Notre karma n’est pas, par définition, une fatalité, mais bien le résultat de ce que nous faisons de notre propre vie.

Lisez aussi : Méditer pour Agir

Afin de créer un karma positif, il est primordial qu’une intention positive précède chacune de nos actions, de nos paroles et de nos pensées. Notre objectif doit toujours être d’évoluer. La réponse bouddhiste à toutes les questions existentielles, telles que “pourquoi le monde est-il dans cet état ? pourquoi ceci m’arrive-t-il ?” est tout simplement “c’est une conséquence du karma.” Ce qui veut dire que tout ce qu’il se passe est la conséquence de ce que nous avons fait par le passé.

L’humain est avide de plaisirs instantanés et temporaires, en oubliant souvent les possibles conséquences. Pensez à la dernière fois où vous avez trop bu, trop mangé ou passé votre pause-déjeuner à raconter des ragots sur vos collègues avec votre acolyte de bureau… Il nous est difficile de résister aux tentations faciles qui nous entourent, surtout si elles sont facilement accessibles et même si elles dérangent quelque peu les autres. Pourtant, c’est en agissant ainsi, sans conscience pour ce que nos actes pourraient engendrer pour nous-même ou pour les autres, que nous nous empêchons d’évoluer. Nous finissons par nous éloigner de plus en plus de notre véritable nature.

Attention, je ne parle pas de code moral à appliquer et qui nest que le reflet dune société à un moment donné. Moralité qui comme les émotions et les idées na aucune caractéristique propre. Je parle ici, dans ce texte, du bon sens de notre véritable nature qui sexprime à travers la compassion, acquise par la méditation.

Les 12 Lois du Karma

Comme l’a affirmé le Lama Zopa Rinpoche : “Le karma t’aide à te souvenir qu’il n’existe pas d’esprit séparé du tiens qui crée ta vie”. Ceci résume parfaitement l’idée que notre karma est entre nos mains seules et que personne d’autre que nous-même n’a de réel pouvoir sur notre vie. Selon le bouddhisme, le karma est composé de 12 lois :

  1. La loi de cause à effet : chaque action, pensée et parole induit des conséquences,
  2. La loi de création : nous sommes les créateurs de notre réalité,
  3. La loi de l’humilité : il faut accepter ce qui est, car le refuser ne change rien et crée de la résistance et par conséquent, de la souffrance,
  4. La loi de la croissance : nous devons nous concentrer sur notre évolution d’abord et avant tout. Si nous décidons de changer et de grandir, notre vie évoluera positivement,
  5. La loi de la responsabilité : ce qui nous entoure ainsi que ce qui nous arrive de bon comme de mauvais reflète ce que nous sommes,
  6. La loi de la connexion : absolument tout est lié dans l’univers,
  7. La loi de la concentration : il ne faut effectuer qu’une chose à la fois,
  8. La loi du don et de l’hospitalité : c’est par notre générosité que nous exprimons nos intentions positives,
  9. La loi de l’ici et maintenant : seul le moment présent existe et nous appartient,
  10. La loi du changement : si nous ne changeons rien, notre histoire se répète en boucle. Il est en notre seul pouvoir de faire évoluer notre histoire,
  11. La loi de la récompense : La patience et l’effort nous réservent les meilleures récompenses,
  12. La loi de l’importance et de l’inspiration : la valeur de chaque chose dépend de l’énergie et de l’intention que l’on y met.

Est-ce que J’ai un Mauvais Karma ? L’histoire de Louis

Je vous propose maintenant une histoire illustrant les principes du karma. Dans cette histoire, Louis est un personnage fictif que j’utilise pour imager les possibles effets du karma.

La Loi du Karma | La Loi de Cause à Effets

Louis est chef cuisinier. Son père aussi était cuisinier et l’a poussé dans cette voie. Par miracle pour son père, Louis a toujours été doué. Dès qu’il en a atteint l’âge, Louis fut envoyé dans les meilleures écoles de cuisine. Il a appris des plus grands et ses gestes se sont rapidement affûtés. Bien sûr, Louis est un excellent cuisinier : depuis son enfance, sa voie fut tracée sans jamais qu’il n’eût à la remettre en question. Après plusieurs années à travailler dans les plus grands restaurants il ouvrit le sien, qui connaît aujourd’hui un succès relatif. Louis ne cesse de rencontrer des difficultés : il se blesse souvent, ses employés le volent, son matériel se casse…

est-ce que j'ai un mauvais karma

Louis est-il heureux ? Louis est chef, un point c’est tout. Ceci suffit à le définir, aux yeux de tous et jusqu’aux siens. Louis n’est même pas un père, un amant ou un amoureux de lecture : tous ces états, pourtant réels, ne le représentent pas vraiment. Ils sont balayés par son statut de cuisinier. Son métier lui prend tout son temps et son énergie sans qu’il ait consciemment décidé qu’il en soit ainsi.  Puisque Louis ne prend pas le temps de se demander comment il va, il ne se rend pas compte qu’il ne va pas bien du tout. Il se fâche, insulte, hurle à tout bout de champ. Il est, aux yeux des autres, un personnage exécrable.

Ainsi, Louis avance dans sa vie, doué et malheureux. Sa cuisine, aussi fine soit-elle, ne sait faire rester aucune femme à ses côtés. Son père, qui en était pourtant si fier, ne l’appelle plus. Ses enfants, “ces petits ingrats” comme il a l’habitude de les appeler, ne daignent même pas se déplacer afin qu’il leur cuisine l’un des meilleurs plats en ville. Louis leur en veut, comme il en veut à l’humanité entière. Il a souvent envie de cracher dans ses soupes, comme pour s’offrir une petite vengeance dont lui seul serait au courant. Une vengeance contre tous ces hommes qui caressent la joue de leur femme d’un geste amoureux, une vengeance contre toutes ces femmes qui ne lèvent jamais leurs yeux vers lui.

Louis manque cruellement d’amour et se persuade que ce sont les autres, les méchants. Même pour sa cuisine, il ne reçoit pas les éloges qu’il mérite : quelques gourmands se restaurent chez lui car tout y est parfaitement exécuté, mais personne ne lui glisse de compliment. Jamais de mot doux, jamais d’encouragement. Cela fait des années qu’il a décidé d’en faire autant : jamais il ne partage autre chose que sa cuisine, avec qui que ce soit. Il se renferme, se renfrogne et vit une immense solitude. Il se sent utilisé : les gens mangent ce qu’il prépare et repartent sans se soucier de lui.

Nettoyer son Karma | Le Pouvoir est Entre Nos Mains

Un jour, Louis rencontre Antonio. En une conversation, Antonio lui fait prendre conscience de sa propre réalité : il est aigri, mesquin, triste et seul. Personne ne lui donne d’amour puisqu’il n’en donne à personne. Louis lui demande alors “est-ce que j’ai un mauvais karma ?”. Antonio lui explique les principes du karma, les lois de cause à effet et lui dit qu’il a le pouvoir de changer sa propre réalité. Épuisé de sa vie de misère affective, Louis décide de l’écouter. Après lui avoir expliqué ce que peut lui apporter la pratique quotidienne de la méditation, Antonio lui demande de s’engager fermement à méditer quotidiennement pendant un an.

Ainsi, chaque jour, Antonio et Louis méditent ensemble. Au début, Louis est extrêmement réticent et ne tient pas en place. Mais il est un homme d’honneur et se tient à son engagement envers son nouvel – et unique – ami. Antonio lui inspire une confiance que personne ne lui a inspirée avant.

Pendant les trois premiers mois, Louis trouve cette pratique inconfortable et surtout inutile. Il se trouve idiot de s’être engagé pendant un an. Et puis, durant le quatrième mois, il sort un jour de sa cuisine sans y réfléchir pour discuter avec des clients. C’est en voyant leur regard surpris qu’il se rend compte de ce qu’il vient de faire : il n’était sorti de sa cuisine que trois ou quatre fois durant ses 30 ans de carrière. Les jours qui suivent, il se surprend à sourire en goûtant à un coulis de framboise, à faire une blague à l’un des apprentis cuisiniers. Tout le monde autour de lui s’étonne mais préfère suivre son humeur de peur qu’il ne se mette soudain à hurler et à jeter plats et casseroles.

Au bout de six mois de méditation, Louis envoie une lettre à chacun de ses fils, s’excusant pour son attitude et pour son absence dans leurs vies. Au bout de huit mois, il fait une grande réunion avec tout son personnel. Il leur explique enfin clairement ce qu’il attend de chacun d’eux. Il prend conscience qu’il peut avoir une approche différente de la cuisine, qu’il peut y mettre de l’amour et de la générosité. Peu à peu, sa vie s’éclaire : il sent une harmonie prendre place derrière les fourneaux et au sein de son équipe. Ses fils prennent plusieurs mois à lui répondre mais acceptent son invitation à dîner en sa compagnie.

L’année de méditation s’est écoulée et Louis est une version bien plus légère et alignée de lui-même. Il a compris que la méditation est un outil lui permettant de prendre du recul sur ce qu’il est et sur le karma qu’il engendrait en raison de sa négativité. Il n’a pas changé de vie, il a simplement commencé à mettre les bonnes intentions dans chacun de ses gestes, pensées et paroles. Sa lumière s’est alors ravivée, lentement mais sûrement. Aujourd’hui, il donne et reçoit de l’amour et se sent mieux que jamais auparavant. Tout semble se dérouler avec plus de facilité, au travail comme dans sa vie personnelle. Il a pris sa vie en main et a accepté de prendre ses responsabilités pour être enfin heureux. Sa cuisine prends des atours d’imperfection et donne à ses hôtes des saveurs plus tendres, plus douces, plus délicates qui confèrent aux palais les saveurs réelles de la vie. Et cerise sur le gâteau, il croit bien que le sourire de la jolie dame de la table 3 lui était adressé… Il renomme son restaurant : les saveurs de la vrai vie.

Vous avez compris, je m’amuse à romancer cette histoire afin que vous compreniez bien le concept de karma. C’est simple : nous avons le pouvoir sur nos vies. Ne vous demandez plus “est-ce que j’ai un mauvais karma ?” mais plutôt “que dois-je faire pour changer mon karma, pour améliorer ma vie ?”. Et n’oubliez pas : Antonio est votre lumière, la part de vous qui ne demande qu’à être entendue pour vivre une vie qui vous ressemble vraiment. Laissez-la vous prendre par la main, sortez votre zafu et belles méditations à vous !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Cet article comporte 2 commentaires
  1. Toutirais dit :

    Desolèe Christophe ,je ne vois pas de formulaire a remplir.

    1. Christophe Lorreyte dit :

      Bonjour Josie, je vous réponds directement par mail pour vous expliquer cela !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.