Barrière

Dépasser ses propres limites

Cet article a été écrit dans le cadre d’un carnaval d’articles. Je vous rappelle qu’il s’agit d’un événement inter-blogueurs dans lequel des blogueurs d’univers différents traitent d’un même sujet. Pour vous, c’est une façon de découvrir un thème à travers les écrits de différentes personnalités ! Je vous propose donc de visiter le site Corps et Esprit Martial qui nous invite en cliquant ici. Je suis certain qu’il vous plaira !   Bonne lecture

Voilà un sujet qui devrait vous inspirer : dépasser ses propres limites. Qui parmi vous n’avez jamais rêvé d’être à la place de ceux ou celles qui vous inspirent, ceux et celles qui ont réussi à repousser les limites ? Qui secrètement, n’a jamais rêvé d’être ce quelqu’un d’autre pour qui la vie semble être plus facile , ce quelqu’un d’autre qui arrive à  atteindre ses objectifs  ? Mais ce quelqu’un d’autre fantasmé, n’est-il pas simplement une projection de ce que vous pouvez devenir avec du travail et de la persévérance ? Cette nouvelle  personne idéalisée n’est-elle pas vous au présent sur le chemin de l’initiation  en route pour s’améliorer ?

Nous pensons savoir ce dont nous sommes capables ou incapables, mais avons-nous réellement conscience de l’étendue de nos possibles ? Je vous parle aujourd’hui de surmonter ses peurs, de prendre des risques, du besoin de se surpasser et d’aller à la rencontre du soi, tout cela à travers l’esprit de la méditation. Avec cet article, j’aimerais attirer votre attention sur un point capital : le principal obstacle entre vous et vos plus grands objectifs, c’est vous qui le créez…

Dépasser ses propres limites : qu’est-ce que ça signifie ?

L’idée de dépasser ses propres limites est souvent associée à d’impressionnants exploits. On imagine de la souffrance, un travail acharné ou une endurance incroyable. Cette image est effrayante pour beaucoup et semble ne s’appliquer qu’à une certaine catégorie de personnes, vous savez, ce qu’on appelle les Battants, les warriors… Pourtant, la notion de dépassement de ses limites est propre à chacun et il est important que vous trouviez personnellement ce que cela veut dire pour vous. Chercher à repousser ses limites en poussant le corps et l’esprit dangereusement et de manière destructrice, dans le seul but se prouver que l’on en est capable, n’est pas souhaitable. Il s’agit d’un désir égotique qui a tendance à cacher un manque de confiance en soi et ce n’est absolument pas ce dont je vous parlerai dans cet article.

Je sais que c’est malheureusement ce que l’on a tendance à mettre en avant pour vous séduire mais sur du long terme, croyez-moi ça ne tient pas la route. Au mieux cela crée des supers-soldats , des guerriers, des machines à l’égo démesuré cachant un grand vide existentiel. Eh oui, car en procédant ainsi on s’éloigne de sa véritable nature, au profit d’un Super Ego.

Dépasser ses limites de manière saine revient à chercher à se perfectionner, à apprendre plus, à parfaire son art ou encore à aller plus loin dans une pratique comme la méditation, par exemple. Cette approche demande de la patience et de la persévérance mais aussi l’envie de bien faire, quel que soit le domaine dans lequel on cherche à aller plus loin.

dépasser ses limites

Dépasser ses limites c’est tout mettre en œuvre, ici et maintenant et avec humilité pour amener sa pratique d’aujourd’hui à un niveau supérieur demain. C’est un chemin initiatique sur lequel vous devez cheminer confiant et patient. Vous devez miser l’excellence sur du long terme et donner le meilleur de vous-même chaque jour. 

Le dépassement de soi est aussi le désir de vivre sa vie avec intensité afin de créer sa propre et unique expérience de son passage sur terre. Après avoir appris les bases, les avoir répétées inlassablement puis assimilées, vous devez les oublier afin de les exprimer dans la création permanente de votre personnalité.

Je vous encourage fortement dans cette voie, tant et aussi longtemps que vous restez à l’écoute de votre corps et de votre esprit. 

Dans l’absolu, les limites n’existent pas : nous les créons. Nous pouvons aller bien plus loin que nous pouvons le concevoir, et ce autant physiquement que mentalement ou spirituellement. La pratique de la méditation permet de transcender les concepts limitants afin de révéler sa nature véritable, qui elle est sans entrave.

Notre vraie nature est totalement libre mais l’ego est la part de nous qui construit nos limites, celles qui nous empêchent bien souvent de nous surpasser. Dans le monde des arts martiaux par exemple, certains maîtres ont dépassé leurs croyances au point de défier des lois physiques. Prenons l’exemple de Morihei Ueshiba, le fondateur de l’aïkido. Ce dernier parvenait à sentir l’attaque avant qu’elle ne se produise, tellement il avait développé son art et son intuition.

Le besoin de se surpasser : le besoin d’être soi

Le besoin de se surpasser est une sorte de quête de soi. Pour dépasser ses propres limites il faut apprendre à se connaître. Voilà un élément indispensable pour aller plus loin de façon équilibrée : savoir ce qui est bon pour nous, mais aussi ce qui correspond à nos valeurs et à notre vision de la vie. C’est ainsi que l’on peut mettre le doigt sur ses buts véritables, ou ce que certains appellent notre “mission de vie”. Lorsque l’on veut se surpasser dans un domaine qui nous correspond totalement, on est en recherche de ce qui nous définit. C’est en quelque sorte une course saine vers le soi. Cette notion de recherche de soi et de dépassement est inscrite dans notre ADN et même si elle est toujours d’actualité, nous en avons des traces tout au long de l’histoire. J’en veux pour preuve, le plus ancien précepte qui était gravé à l’entrée du temple de Delphes, le fameux : connais-toi toi-même.  Il implique une accessibilité à la Connaissance par l’observation de soi-même. 

Lorsque l’on est en phase avec soi-même, grâce à la méditation, le dépassement de soi devient naturel car il n’y a pas de barrière entre nos objectifs, nos projections futures et nos capacités. Nous sommes lucides de ce que nous sommes à ce moment de notre existence et nous prenons conscience de l’immensité des possibles. Nous pouvons réaliser notre plein potentiel afin de nous épanouir totalement et nous sentir complètement en accord avec notre propre cheminement. La pratique de la méditation vous ouvre le champs des possibles tout en vous rendant lucide sur votre degré d’avancement ici et maintenant. Lucidité, humilité et perspective d’évolution se profilent clairement lors de la pratique.

L’objectif, une flèche pointée vers l’avenir

Pour dépasser ses propres limites il faut avoir un objectif à la fois atteignable – pour ne pas se décourager – et assez ambitieux pour se pousser à aller plus loin. Il faut avoir une vision de ce que l’on n’a pas encore réussi à atteindre. D’ailleurs, la visualisation est un excellent outil : imaginez-vous ayant déjà atteint votre but, comme si cela était une évidence. Faites-vous votre propre film dont vous finirez par devenir le héros dans la vraie vie ! Tout ceci est une histoire de mental : vous devez vous forger un mental solide pour foncer vers vos buts. Lisez mon article sur l’attitude à adopter pour réussir, vous n’en serez que plus motivé-e ! La motivation est d’ailleurs capitale pour se surpasser. Ne renoncez jamais ! Méditer vous aidera grandement à persévérer : votre but restera clair à votre esprit et vous saurez ce qu’il faut que vous fassiez pour l’atteindre.

Lisez aussi : Conserver sa motivation : la clef du succès

Dépasser ses peurs pour aller plus loin

Nos limites, nous les créons avec nos croyances et avec nos peurs. Nous nous limitons parce qu’il est plus facile de s’en tenir à ce que nous connaissons déjà. Nous définissons un “périmètre de sécurité” conscient ou inconscient dans toutes les sphères de notre vie. Mais soyez-en sûr-e : vous pouvez vous défaire de ces peurs et faire tomber ces barrières de “sécurité”. Tant que vous agissez en phase avec vous-même, avec patience et rigueur, vous n’avez rien à craindre. Avez-vous pris conscience de vos propres peurs, celles qui définissent jusqu’où vous pouvez aller ?

Ces peurs, nous devons entreprendre de les surmonter car elles ne nous servent pas : au contraire, elles nous restreignent. Si elles sont le résultat d’échecs passés, le meilleur moyen de les surmonter est de remonter en selle, quel que soit le domaine dont on parle.

comprendre la méditation

Il peut s’agir de ne plus vouloir tomber amoureux parce qu’on a été blessé, comme d’être tétanisé à l’idée de retourner au combat à la suite d’un coup mal placé dans la pratique d’un art martial. Pour dépasser ces peurs, la pratique de la méditation vous aidera énormément. Méditer permet de transcender les limites que nous nous sommes fixées car elle nous permet de voir au-delà de ce qui nous arrête. En nous recentrant sur notre nature véritable, nous pouvons ressentir tout ce dont nous sommes en fait capables. 

Apprendre à développer sa confiance en soi pour surmonter ses peurs et dépasser ses limites : voilà la recette du succès ! Être confiant, c’est de ne pas être soucieux de ce que pensent les autres alors que nous sommes vrais envers nous-même et envers tous ceux qui nous entourent. Nous bouclons ainsi la boucle : c’est en apprenant à nous connaître et à trouver notre réel objectif que nous nous dégageons de la peur de décevoir ou de ne pas correspondre aux attentes des autres, car nous savons où nous allons et pourquoi nous y allons. Le reste importe peu ! La confiance en soi s’acquiert aussi en travaillant nos points faibles et en perfectionnant nos points forts, toujours dans un souci de continuer à devenir la meilleure version de soi. Enfin, avec l’esprit de méditation, il faut apprendre à accepter ce qui est. Nos échecs, nos victoires, nos faiblesses, nos forces, nos peurs : si rien n’est immuable, l’acceptation de la réalité telle qu’elle existe à chaque moment de notre vie nous permet de développer une paix intérieure, essentielle dans l’atteinte d’une pleine confiance en soi. Je ne le répéterai jamais assez : pratiquez la méditation !

dépasser ses limites

Exemples de dépassement de soi

Pour terminer, inspirez-vous des histoires de dépassement de soi que vous pouvez trouver dans les livres ou dans les films ! Voir ou lire des histoires inspirantes peut grandement nous motiver à foncer vers nos propres buts et à exceller. Pour vous aider, voici deux films culte à voir ou à revoir, dans lesquels le dépassement de ses limites prend deux formes distinctes mais tout aussi puissantes :

  • Rocky ! Voilà l’exemple d’un homme qui a largement dépassé ses limites jusqu’à en entrer dans l’histoire. Chuck Wepner, l’homme qui a inspiré le personnage de Rocky à Sylvester Stallone, était un inconnu du milieu de la boxe qui, grâce à un mental d’acier et un entraînement sans relâche, est allé jusqu’à affronter Mohammed Ali et à tenir la quasi-totalité des quinze rounds, contre toute attente ! C’est en développant une volonté de fer et une conviction que rien n’est impossible que cet homme est devenu une icône du dépassement de soi.
  • Dans le film Matrix, Néo est amené à décoder la matrice créée par des intelligences artificielles et à comprendre ce que l’esprit des humains emprisonnés dans cette matrice ne peuvent voir : les humains sont contrôlés par des machines et n’accèdent donc pas à l’entièreté de leurs capacités. Pour saisir cette énorme supercherie, Néo doit accepter de se défaire de toutes ses croyances afin d’accepter cette “nouvelle” réalité et de la combattre.

Je vous laisse sur une petite histoire de mon cru afin de vous motiver encore plus à vous dépasser. Après lecture de celle-ci, dites-moi : où en est la Stella qui dort tout au fond de vous ? 

Stella était une petite fille avec de grands rêves. Elle n’aspirait qu’à un but : toucher le cœur de personnes du monde entier avec sa musique. Stella vivait seule avec son père qui ne savait l’aimer qu’en lui interdisant tout ce à quoi elle aspirait, par peur de la perdre. L’imaginer sur scène aux quatre coins du monde lui nouait l’estomac au point de s’en rendre malade : il lui interdit donc l’accès à quelconque instrument. Stella parvenait à faire bonne figure face à son père malgré sa profonde tristesse et ce, grâce à une petite étincelle qui demeurait en elle. Une force vive – mais contenue – qui lui disait qu’un jour elle réaliserait son rêve. 

Un jour, sa tante lui montra ce qu’elle faisait quotidiennement pour se ressourcer : elle méditait. L’enfant se mit à méditer chaque jour avec une intensité grandissante. Son étincelle devenait flamme, mais elle ne put rien en faire jusqu’à ses 20 ans, jour où son père décéda. Extrêmement intimidée à l’idée de prendre des cours de musique car elle ne connaissait rien du monde musical, elle prit son courage à deux mains et décida d’instinct de suivre des cours de violon. Les premiers mois furent difficiles et elle dût s’accrocher pour ne pas abandonner car sa confiance en elle était amoindrie par l’emprisonnement de son père. Néanmoins, la méditation qui l’accompagnait depuis des années lui avait permis de garder foi en la vie et en elle-même.

Maintenant, la méditation l’encourageait à persévérer à pratiquer le violon, ce qu’elle fit. Tous les jours, elle s’entraînait chez elle, sans relâche. Son père lui ayant transmis l’idée que la réussite était synonyme de la perte de quelque chose d’important, plus elle s’améliorait au violon, plus elle ressentait un sentiment de terreur. Mais elle méditait, et la méditation ne cessait de la faire retourner à son violon, jour après jour. Elle savait. Malgré toutes ces peurs acquises à travers son histoire, elle savait qu’il fallait continuer. Lorsqu’elle monta sur scène pour la première fois, Stella comprit que plus rien ne pourrait l’arrêter. De concerts en méditations, elle apprit à surmonter toutes ses peurs et à profiter pleinement de ce qu’elle voulait vivre. Aujourd’hui, Stella touche le cœur de millions de personnes, seule sur scène et sans peur, aux quatre coins de la planète. 

Combien de personnes merveilleuses s’empêchent de réussir et de jouir pleinement d’une vie épanouie ? Gravées dans l’inconscient, des croyances limitantes contractées dans l’enfance sont tapies et continuent à empoisonner encore leur existence.  

La pratique de la méditation vous permettra de briser vos chaînes et de dépasser les limites que vous subissez.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.