Christophe Lorreyte.fr

Episode IV – Gérez les invitations

Nous arrivons au quatrième épisode consacré à votre alimentation.

Après en avoir défini les généralités dans les épisodes précédents, nous allons commencer à explorer les difficultés que vous rencontrez dans votre quotidien pour mener à bien une alimentation saine et équilibrée.

Aujourd’hui, vous allez apprendre à gérer une invitation.

Premier cas de figure :

Si les invitations sont exceptionnelles, pas de problème, vous pouvez vous faire plaisir sans trop exagérer et sans culpabiliser. Le lendemain, vous reprenez vos bonnes habitudes et de cette manière vous n’êtes pas frustré et vous pouvez ainsi continuer tranquillement, soit à perdre du poids, soit à ne pas en prendre.

Deuxième cas de figure :

Votre vie sociale est très importante. Vous allez donc devoir gérer ces repas autrement et les intégrer dans votre quotidien.

L’apéritif : 

Prenons un exemple : vous décidez de vous octroyer un apéritif alcoolisé. Dans ce cas, privilégiez un verre de vin ou de champagne plutôt qu’un alcool fort et ne vous laissez pas tenter par les biscuits d’apéritif qui vous appellent de leur saveur souvent trop salée. Sinon vous allez augmenter les calories de votre repas d’une manière très significative.

Qui plus est, quand on y réfléchit, ces petits gâteaux d’apéro, on les mange plus souvent par habitude que par goût. C’est souvent un geste compulsif que l’on fait sans même s’en rendre compte. Soyez conscient de ce que vous ingérez, ne faites pas n’importe quoi. Ne vous gavez pas de nourriture inutile qui ne vous donne, au bout du compte, que peu de plaisir.

Tiens, un petit truc pour ne pas craquer par exemple sur une poignée de cacahuètes à 210 calories la poignée. Eh oui, cela fait peur quand on annonce les chiffres. On ne s’en rend pas toujours compte mais l’apéro, c’est terrible ! 

Le petit truc pour ne pas craquer : eh bien, avant de partir chez vos amis, mangez une escalope de poulet ou un fromage blanc afin de vous couper l’appétit. Cela vous évitera de flancher au moment de l’apéritif et de prendre beaucoup trop de calories.

Voilà, vous savez maintenant minimiser les risques de l’apéritif.

Le repas :

L’entrée

C’est en général le moment où l’on mange le plus de pain car la charcuterie et les crudités qui sont souvent proposées s’accompagnent fréquemment de pain. Eh bien, faites l’impasse, apprenez à manger sans pain.  Cela vous évitera de saucer et de prendre encore plus de calories.

Mangez votre entrée lentement pour la savourer et également pour favoriser l’effet coupe-faim.

Buvez de l’eau en mangeant pour accélérer le processus car, si vous avez moins faim, vous serez moins tenté pour la suite. Et vous serez plus ferme sur votre refus lorsque les maîtres de maison vous proposeront de vous resservir.

Moins d’envie égale plus de force pour résister à la gourmandise.

Dites que c’était très bon mais que vous souhaitez profiter pleinement de la suite et donc ne pas en reprendre deux fois.

Eh oui, car les amis qui vous invitent veulent vous faire plaisir et, pour eux, faire plaisir c’est souvent faire en sorte que vous ne manquiez de rien, vous satisfaire jusqu’à l’overdose. Vous faire manger un peu plus gras, un peu plus sucré et bien arrosé de bonnes bouteilles. Et tout ça bien sûr par pure gentillesse !

Le plat de résistance :

Mangez la viande ou le poisson en évitant les sauces et dégustez vos légumes verts avec plaisir.

Par contre, si vous devez faire face à des féculents comme des pâtes, des frites ou du riz, allez-y doucement

Grignotez trois frites, mangez l’équivalent d’une cuillère à soupe de riz ou mangez un petit quart d’assiette de pâtes. En effet, le repas est plus copieux lorsque l’on est invité et vous ne pouvez pas cumuler sous peine de vous faire peur le lendemain sur la balance.

La fin du repas approche.

La salade, le fromage et le dessert.

Faites un choix, ne cumulez pas fromage et dessert. Si le dessert est un gâteau à la crème, privilégiez un petit morceau de fromage que vous mangerez sans pain bien sûr. Si le dessert est un fruit ou un sorbet, ne mangez pas de fromage. Adaptez-vous en fonction de la richesse du dessert.

Et pour ne pas craquer et en prendre deux fois, demandez à ce que l’on vous serve le café en même temps ou juste après le dessert. Cela terminera votre repas.

Voilà de petits trucs simples mais efficaces à mettre en pratique immédiatement. Il vaut mieux faire ces petits efforts que de vous désocialiser et refuser toutes les invitations. N’oublions pas que la table est le feu d’antan autour duquel on discutait et racontait des histoires. C’est un lien social très fort. Qui plus est, la France est le pays des gourmands et gourmets  mais, si nous ne sommes pas attentifs à nos invitations, quand elles sont répétées, on finit par additionner des kilos superflus.

J’espère avoir répondu à la question que vous m’avez posée. Surtout n’hésitez pas si vous en avez d’autres, allez-y, postez-les dans vos commentaires sous l’article, je m’efforcerai de vous répondre dans une prochaine vidéo.

 

Que le bonheur soit avec vous.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.