Kundalini Meditation

Se soigner par la méditation

Se soigner veut littéralement dire prendre soin de soi. Alors, quoi de plus indiqué que la méditation pour écouter son corps et se soigner ? En méditant, nous prenons soin de notre énergie saine et nous rééquilibrons l’énergie défectueuse. Il est donc tout à fait possible de se soigner par la méditation. Dans cet article, voyons de quelle manière notre énergie peut guérir par la méditation.

La méditation pour écouter son corps et booster son moral

Avant d’aborder le médical, il est important de comprendre que la méditation aide grandement à être à l’écoute de soi-même, mentalement comme physiquement. La méditation permet de développer l’intuition, un outil puissant et naturel qui nous permet d’être plus solides face aux aléas de la vie et de faire les choix qui nous correspondent vraiment. Ainsi, nous pouvons détecter avec plus d’aisance ce qui est bon pour nous et ce qui nous permettrait de sortir d’une situation délicate.

Méditer aide à bien dormir. Un bon sommeil est une clé essentielle à toute guérison et à une bonne santé en général. Il est facile de constater l’importance d’un bon sommeil : après une nuit blanche, notre corps semble tout simplement nous lâcher et plus nous avançons en âge plus nous le vérifions. Le sommeil est réparateur : Lorsque nous dormons, plusieurs processus physiologiques s’enclenchent afin que s’opèrent les réparations nécessaires à une journée d’activité. Voilà pourquoi il est difficile de bien guérir sans bien dormir : le sommeil renforce nos défenses immunitaires. Lorsqu’on est malade et qu’on ne trouve pas le sommeil : méditer est une excellente alternative. Méditer est une solution efficace !

se soigner par la méditation

 

La méditation a également un effet important sur l’humeur. Il n’est pas facile de conserver une attitude positive lorsque l’on est malade mais la pensée positive que l’on acquière en méditant influence grandement la guérison. Il est donc possible, dans certains contextes, d’augmenter par le mental sa faculté de réparation.

Voilà comment la méditation est d’une aide précieuse pour un rétablissement plus serein : en favorisant une humeur positive, en changeant notre propre perception de la situation dans laquelle nous nous trouvons et, par ricochet, en accélérant le processus de guérison.

Lire aussi : Témoignage : guérir grâce à la méditation

Se soigner par la méditation : des impacts concrets

Suite à de nombreuses recherches, il a été démontré que la méditation protège nos chromosomes et donc notre ADN. La défense de nos chromosomes est en partie assurée par ce que l’on appelle des télomères. Plus nous vieillissons, plus les télomères raccourcissent et exposent les chromosomes à des détériorations pouvant conduire à toutes sortes de maladies comme le rhume, mais aussi des cancers, des problèmes cardiovasculaires ou encore de la démence. La méditation rallonge les télomères ! En méditant, nous sommes mieux protégés face aux conséquences du vieillissement.

Se soigner par la méditation, c’est aussi bon pour le cœur (au sens propre comme au sens figuré !). Ici encore, plusieurs recherches médicales aboutissent au même constat : la méditation ralentit le rythme cardiaque et fait baisser la tension artérielle. Une étude a été menée en 2012 sur 200 personnes présentant des facteurs de risque de maladies cardiovasculaires. Ces personnes ont été divisées en deux groupes : le premier s’est concentré sur une meilleure alimentation et de l’exercice régulier, le deuxième a suivi des séances de méditation régulières. Les deux groupes ont été suivis durant cinq années. Les chercheurs ont constaté que le groupe ayant suivi les séances de méditation a réduit les risques de crises cardiaques et d’AVC de 48%.

Méditer pour apprendre au corps à se défendre

Le système immunitaire tire grandement avantage d’une pratique régulière de la méditation. Jon Kabat-Zinn, père fondateur du programme MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction, programme portant sur la réduction du stress par la pratique de la méditation de pleine conscience), s’est associé au Dr Richard Davidson, expert en neurosciences, pour mener une recherche en 2003.

Lors de celle-ci, Kabat-Zinn et Davidson ont enregistré les activités des cerveaux de personnes se soumettant au programme MBSR de 8 semaines. Les enregistrements ont eu lieu avant le début du programme et 4 mois après la fin de celui-ci. Les résultats sont clairs : comparativement à un groupe témoin n’ayant pas suivi le programme de méditation, les individus ayant été soumis au programme montrent une activation évidente de leur cortex préfrontal gauche. Or une augmentation de l’activité du cortex préfrontal gauche s’accompagne de la création d’anticorps par le système immunitaire. L’entraînement à la pleine conscience aide donc l’organisme à se défendre.

Lorsque nous sommes en prise avec la douleur, le mental est paralysé par cette sensation et les pensées ne sont plus rationnelles. Comment alors se soigner adéquatement, quand la principale préoccupation est la cessation de la douleur ? La prise de médicaments anti-douleurs peut être nécessaire dans certains cas, mais pas systématique. Les risques de rendre le corps dépendant, d’engorger le foie, voire d’affronter des conséquences plus graves sont bien réels. La méditation peut jouer un rôle sédatif important, cette voie n’est donc pas à négliger.

se soigner par la méditation

Lorsque nous méditons, nous changeons radicalement notre rapport à la douleur. Méditer permet de poser un regard différent sur ce qu’il est en train de se passer dans notre corps. Nous pouvons ainsi prendre du recul sur la douleur et réaliser que nous ne sommes pas que cette douleur. La méditation permettra de relativiser la sensation douloureuse et ainsi de la faire diminuer plus rapidement.

L’Université de Californie a constaté que les personnes pratiquant la méditation de manière régulière connaissent des réponses cérébrales à la douleur de 40 à 50 % moins fortes que les autres. De quoi privilégier la méditation aux antidouleurs !

Se soigner par la méditation, c’est d’abord et avant tout apprendre à être à l’écoute de nos besoins et alertes physiques, pour y répondre de la manière la plus juste. C’est aussi nous connecter à nous-mêmes pour développer notre intuition et comprendre les messages que nous envoie notre corps. Enfin, comme nous l’avons vu dans cet article, les effets concrets de la méditation sur l’amélioration de la santé sont bien réels, à nous de le comprendre et d’intégrer la pratique de la méditation dans notre quotidien. Méditons pour notre santé !

Vous aimerez lire aussi : Lettre à l’intention de ceux qui s’engagent à soigner les autres

 

Sources :

Robert H. SCHNEIDER, Aha journals, article du 1er novembre 2012. [En ligne]. https://www.ahajournals.org/doi/full/10.1161/CIRCOUTCOMES.112.967406 Consulté le 13 février 2019.

méditation pour femme
Partager l'article
  •  
  •  
  • 68
  •  
  •  
  • 68
  •  
  •  
  •  
  •  
Cet article comporte 2 commentaires
  1. Bonjour Christophe et merci pour cet article
    je suis entièrement d’accord avec cet article: combien de fois me suis je passée de Doliprane quand j’avais mal à la tête grâce une petite séance de méditation? ou suis je repartie de ma séance de méditation beaucoup mieux que quand j’y suis arrivée avec un début de rhume?
    La méditation permet en plus, une meilleure oxygénation de l’organisme, non négligeable pour l’efficacité de nos défenses immunitares 😉
    à très bientôt
    Vir du blog https://soigne-ton-assiette.com/

    1. Christophe Lorreyte dit :

      Effectivement Virginie, la méditation améliore sensiblement notre état de santé. Voilà une prescription efficace : séance de méditation chaque matin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.