Botéro Christophe Lorreyte.fr

Arrêter de fumer sans prise de poids ? C’est possible !

Certains fumeurs (surtout les femmes) ont peur d’arrêter de fumer, en raison d’une éventuelle prise de poids déclenché après l’arrêt du tabac. Il est d’usage de dire que fumer une cigarette brule des calories. Il est donc logique que le fait de stopper la consommation de tabac entrainera une baisse des calories brulées.
Prendre du poids mais combien ?


C’est à cette question à laquelle vient de répondre un groupe de médecins français et britanniques dirigés par le Pr Henri-Jean Aubin (centre d’enseignement, de recherche et de traitement des addictions, hôpital Paul-Brousse, Villejuif). Leur réponse se trouve dans les colonnes et sur le site du British Medical Journal. Ils ont repris et analysé soixante-deux études publiées sur ce thème. Ils arrivent à un chiffre qui ne manquera pas d’effrayer toutes les fumeuses et fumeurs envisageant l’abstinence : un an après la dernière cigarette, la prise de poids se situe en moyenne à 4,7 kg. Une surcharge qui apparaît pour l’essentiel dans les trois premiers mois.

Pourquoi ?

Lorsque l’on fume, la nicotine contenue dans le tabac agit en diminuant l’appétit, en augmentant les dépenses énergétiques et en ralentissant le stockage des graisses. Bref, elle agit un peu à la manière d’un « coupe-faim ». Au moment de l’arrêt, on peut également pallier l’absence du geste de prendre une cigarette par du grignotage ou gérer son anxiété par la nourriture. Enfin, l’arrêt du tabac s’accompagne de la redécouverte des goûts et des odeurs des aliments, on peut ainsi devenir un peu plus gourmand. Autant de facteurs qui font qu’il n’est pas rare de prendre un peu de poids.
Mais rien d’inéluctable ici, surtout si l’on rééquilibre son alimentation et si l’on pratique une activité physique. Il existe aujourd’hui certaines techniques vous permettant d’éviter de prendre du poids lorsque vous arrêtez de fumer. En effet, la prise de poids n’est pas fatale. Il suffit de se poser les bonnes questions et d’agir en conséquence.
Alors, pour ne pas vous fâcher avec votre balance au moment de l’arrêt du tabac, suivez mes conseils !

1 – Je fais le point sur ma façon de m’alimenter

Arrêter la cigarette peut provoquer un sentiment de vide et de dépendance. On a alors naturellement tendance à se venger sur la nourriture pour compenser la cigarette. C’est souvent ce mécanisme qui provoque bien souvent la prise de poids. Quel fumeur essayant d’arrêter n’a pas succombé à un carré de chocolat pour combler le manque de nicotine ?
Pour éviter de prendre du poids, vous devez contrôler votre alimentation et reprendre de bonnes habitudes alimentaires équilibrées, qui deviendront – par la suite – de bons réflexes.

La prise de poids la plus fréquente après l’arrêt du tabac apparaît généralement au début du sevrage, lorsque les effets du manque sont plus forts. C’est donc durant cette période que l’on doit être très vigilant. Bien manger, c’est adopter une alimentation variée et équilibrée, c’est-à-dire manger de tout mais en quantités adaptées.

Cela consiste en :

  • privilégier les aliments bénéfiques à notre santé (fruits, légumes, poissons…), 
  • limiter la consommation de produits sucrés (confiseries, boissons sucrées…),
  • réduire pain et féculents,
  • éviter la consommation de produits salés (gâteaux apéritifs, chips…)
  • éviter la consommation de produits gras (charcuterie, beurre, crème…).

Cet équilibre alimentaire ne se construit ni sur un repas ou ni sur une journée, mais plutôt sur le long terme.


Avant de rompre avec la cigarette, prenez le temps d’équilibrer votre alimentation, vous aurez ainsi de solides bases au moment de franchir le cap de l’arrêt.

2 – Je réduis mon niveau de stress 

Pour un fumeur régulier, l’arrêt de la cigarette est généralement une grande source de stress. C’est le stress qui – généralement – dérègle votre régime alimentaire et vous fait manger plus que de raison. Lors de votre arrêt, vous devez donc trouver une solution pour diminuer l’angoisse qui y est rattachée.
Pour vous aider à vous vider la tête vous pouvez par exemple pratiquer une activité physique régulière. Cette dernière vous évitera de prendre du poids (et vous musclera également). Elle vous permettra de moins souffrir des effets du manque, grâce aux endorphines libérées durant l’effort.

Vous pouvez également envisager de commencer à pratiquer la méditation, d’une grande aide pour calmer le stress. Vous pouvez trouver sur ce blog des articles et des vidéos à ce sujet.

3 – Je fais le point sur mon activité physique

La pratique d’une activité physique régulière est l’ingrédient indispensable pour garder la forme et combattre le stress. A long terme, cela aide à réguler une éventuelle prise de poids. Pour mettre dès à présent toutes les chances de votre côté, faites-le point sur votre activité physique. J’ajouterai que, dans tous les cas, de simples exercices physiques au quotidien suffisent à réduire la prise de poids au fil du temps.

Mais pratiquer une activité physique, ce n’est pas seulement marcher, cela peut aussi être jardiner, danser, bricoler, jouer avec les enfants et bien sûr faire du sport. La meilleure solution pour garder la ligne : associer le plaisir et l’effort. Si un abonnement à une salle de gym vous paraît trop contraignant, prenez plutôt un cours de danse africaine, faites du roller, de l’aquagym. Il existe aussi de nombreuses astuces pour bouger davantage dans la vie quotidienne : prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur, laisser sa voiture au garage pour acheter son pain, limiter les trajets en voiture si vous pouvez marcher, visiter les parcs et forêts avoisinants le dimanche après-midi. N’oubliez pas que la régularité de l’exercice compte plus que son intensité.

Conclusion

Ne plus fumer procure de multiples bénéfices sanitaires et financiers, toutefois quelques efforts sont à fournir, notamment pour conserver un poids idéal.  On ajoutera enfin qu’en moyenne les fumeurs sont d’un poids inférieur à la moyenne des non-fumeurs. La prise de poids qui suit l’arrêt du tabac pourrait dès lors être perçue comme un simple exercice de rattrapage.

 

Partager l'article
  • 320
  •  
  •  
  • 301
  •  
  • 210
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.