Environnement

Éveil environnemental | Une approche globale

Lorsque je parle d’éveil environnemental, je fais la synthèse de deux thèmes : l’éveil à soi et l’esprit écologique. Méditer Prend alors le sens de se souvenir que nous sommes partie intégrante d’un tout, dont nous devons prendre soin. Etudions, dans cet article, comment l’action de méditer nous mène vers des choix plus raisonnés, vers une consommation responsable et des gestes censés. Je vais commencer par vous parler de nous, puis des autres, de nos choix et enfin de notre conscience globale. Car c’est en commençant par prendre soin de soi que l’on peut élargir notre conscience et ce, sans limites.

Méditation et conscience de soi

Si la pratique de la méditation mène graduellement à un éveil environnemental, revenons d’abord aux bases de la méditation. Nous avons tendance à aborder la méditation de manière extrêmement rigide et nous lui conférons un statut imaginaire teinté d’ésotérisme et de sacré. L’idée de se mettre à la méditation est souvent vue comme un pas vers une élévation de conscience, une grande aventure intérieure, un chamboulement de nos habitudes. Avant tout, j’aimerais aérer toutes ces perceptions qui peuvent semer le trouble chez de nombreux novices.

Il est important de se rappeler que méditer est d’abord et avant tout une pratique qui mène graduellement vers un état de calme et de paix profond. Lorsque nous méditons nous n’essayons rien, ne cherchons rien, n’attendons rien. Pas même notre bonheur. Nous réapprenons à revenir simplement à l’essentiel de notre nature humaine : le souffle et le corps. Nous réapprenons à bien respirer et à placer notre corps de manière adéquate afin d’ouvrir notre conscience avec sérénité. Bien entendu, il existe un paradoxe inhérent à la méditation : en ne faisant rien, nous faisons beaucoup

« Et c’est ici, que commence la difficulté pour de nombreuses personnes qui par l’intellect et les concepts vont chercher à résoudre un mirage. L’action de méditer est un kõan que seul le lâcher-prise délivre. »

Nous ne faisons rien, que l’action de méditer car là réside le but même de la méditation : lâcher prise sur tout pour vivre et ressentir le moment qui se déroule à l’instant même. En même temps, nous “faisons” beaucoup car nous n’avons plus l’habitude de revenir au calme de notre véritable nature. Il s’agit donc ici d’un réel exercice pour nos cerveaux hyperactifs. Enfin, en méditant nous “faisons” beaucoup car c’est en renouvelant cette pratique jour après jour que l’on se rappelle à soi et que l’on élargit notre conscience de nous-même, des autres et de notre environnement. Ceci étant dit, plus nous pratiquons, plus nous avançons effectivement vers cette élévation de conscience, cette aventure intérieure et un progressif chamboulement de nos habitudes pour le meilleur, sans le chercher. C’est ce que nous allons voir ici.

Méditation et conscience des autres

Lorsque nous développons notre conscience de nous-même de manière saine et sereine à travers la pratique de la méditation, nous nous ouvrons également aux autres. Nous prenons inévitablement conscience de l’importance de nos relations, mais nous faisons aussi grandir nos capacités d’empathie et de compassion. Nous comprenons instinctivement qu’il est vital de s’entraider et de s’écouter les uns les autres. Développer un tissu social basé sur l’amour et l’ouverture nous renforce et nous apaise. Il a été maintes fois prouvé que le fait d’aider les autres nous rend heureux. De la même manière, soulager l’autre nous soulage et partager un sourire nous fait du bien. Nous sommes des êtres sociaux et de manière bien plus large, nous sommes les autres et les autres sont nous.

éveil environnemental

Lorsque nous nous sensibilisons à ce fait qui est inscrit en nous, il devient évident que nous devons traiter l’ensemble des êtres humains avec le respect que nous nous accordons à nous-même. Plus nous méditons, plus nous prenons conscience de l’importance de revenir aux sources dans les différentes sphères de notre vie.

Pour cela, il n’y a pas besoin de renier l’époque dans laquelle nous vivons : nous pouvons bien évidemment profiter du confort que l’évolution des technologies nous offre. Cependant, prenons conscience de l’impact que chacune de nos décisions a sur les autres et sur l’environnement.

Rappelons-nous que derrière chaque aliment, vêtement, objet ou produit que l’on consomme, il y a des êtres humains qui travaillent. Pourrions-nous faire des choix encourageant le retour à l’artisanat plutôt que la production massive en usine ? Je suis conscient que les prix ne sont pas les mêmes. Nous pouvons cependant faire le choix de consommer moins pour consommer mieux. Il existe tellement de manières d’encourager un commerce humain et valorisant pour nos semblables à la hauteur de nos moyens. Par exemple, choisir d’acheter son pain chez un artisan boulanger, plutôt que dans une chaîne de boulangeries dont la pâte est fabriquée en usine est une décision encourageant la production locale et artisanale.

Lisez aussi : Pratique du Bouddhisme | 10 conseils à appliquer

Méditation et consommation responsable

Méditer c’est aussi apprendre à mieux connaître ses besoins et donc aller à l’essentiel dans notre consommation. Ceci est avantageux pour soi mais aussi écologique, puisque l’on ne consomme que ce dont on a besoin et principalement ce qui est bon pour nous. Être à l’écoute de son corps revient souvent à être à l’écoute de la planète, y avez-vous déjà pensé ?

Pour manger sainement, miser sur un bon apport de fruits et de légumes est excellent pour le corps, et, si ceux-ci proviennent d’un commerce local et biologique, c’est aussi merveilleux pour l’écologie! Pour nous sentir mieux dans nos corps, nous devons consommer ce dont nous avons besoin, ni plus ni moins. Notre terre en est ravie : de cette manière, nous ne participons pas à la surconsommation et donc à la surproduction. Pour bouger plus, marcher davantage pour se déplacer est une très bonne idée… pour nous comme pour l’environnement. Il est plus simple qu’on ne l’imagine de faire d’une pierre deux coups.

L’esprit de la méditation, c’est l’esprit de la simplicité, mais aussi de la créativité. En méditant, nous effectuons un retour à l’essentiel. Nous activons aussi notre esprit créatif puisque l’esprit de la méditation est la compréhension de l’impermanence de tout ce qui existe, et donc du constant renouveau.

éveil environnemental

La méditation nous permet donc de nous réinventer et d’actualiser notre réalité à chaque instant. Appliquer le retour à l’essentiel dans notre quotidien, ce n’est pas nous débarrasser de tout ce qui est matériel mais c’est ne posséder que ce qui nous est nécessaire, faire un tri et redistribuer autour de nous. C’est parfois donner de son temps plutôt que donner de l’argent à nos enfants, par exemple. Alliez l’essentiel à la créativité en fabriquant plutôt qu’en achetant, en trouvant de nouvelles fonctionnalités à des objets inutilisés et en faisant des ateliers créatifs avec la famille et les amis !

Éveil environnemental | Prendre soin de la Terre

Maintenant, voyons plus grand encore. S’il faut commencer par prendre soin de soi en étant connecté avec son entourage et être davantage conscient de nos gestes quotidiens, le tout doit s’inscrire dans une vision globale de notre vie sur Terre. Recyclons ! Aujourd’hui, nous n’avons plus d’excuses pour ne pas le faire car nous sommes informés sur la question. Le bien-être et la santé environnementale sont intimement liés. Un environnement pollué nous affecte en tant qu’individus. Maltraiter la Terre revient à nous maltraiter. Nous devons réellement prendre conscience que rien n’est isolé, nous formons un tout et ne pas se soucier de notre environnement c’est aussi ne pas se soucier de soi. Ne sous-estimons pas « l’effet-papillon ». Heureusement, plus nous serons nombreux à méditer, plus nous serons conscient du soin que nous devons apporter ensemble à notre maison. Méditer c’est engendrer un cercle vertueux.

Respecter la Terre, ce serait aussi arrêter la multiplication de constructions vouées au tourisme, aux centres commerciaux dont nous n’avons pas besoin et autres centres de loisirs. Nous construisons à des fins lucratives et dépouillons des hectares d’espaces verts essentiels à l’équilibre de la planète. Patience cependant, l’homme apprend de ses erreurs et il est évident que le futur devra prendre une tournure radicalement différente un jour ou l’autre. La nature a déjà bien commencé à nous le rappeler.

“L’écologie est pour moi une conscience et des comportements. La conscience de notre appartenance au monde de la nature, à la terre, à la grande chaîne des vivants et des non-vivants. La conscience aussi d’une dépendance très forte à notre environnement naturel. Les comportements, c’est avoir une attitude respectueuse de cet environnement, des animaux, des plantes, des équilibres de notre planète. C’est très simple et très naïf, mais en gros cela me suffit pour ne pas faire de trop grosses bêtises à mon niveau de personne isolée, de citoyen agissant, d’éducateur de mes enfants et de gens autour de moi.” Christophe André*

Vous voyez, il y a tellement à faire pour que notre vie sur Terre soit des plus agréables. En même temps, tout cela est d’une telle logique qu’il est naturel que la méditation nous guide vers ces bons gestes. Soyons ensemble des citoyens responsables, pour nous-même et pour tout ce qui compose la vie. La méditation est un chemin beaucoup plus grand qu’une simple conscience de soi, mais allez-y pas à pas. Soyez sérieux dans votre pratique et vous vous verrez changer profondément et en douceur. Partagez vos histoires avec moi ! Belle route à vous.

Vous aimerez lire aussi : Changer le monde : l’Amour aux commandes d’un nouveau mental

*Source : DESFILHES, Philippe. Méditer, c’est être plus présent au monde. Reporterre, 9 juillet 2015. [En ligne]. https://reporterre.net/Mediter-c-est-etre-plus-present-au-monde. Consulté le 6 avril 2019.

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.