Christophe Lorreyte Méditation

Comment méditer seul ?

Comment méditer seul ? Aujourd’hui, le désir d’indépendance dans l’apprentissage des thèmes les plus divers est omniprésent : face à nos écrans, nous croyons pouvoir tout faire tout seuls. En réalité, certains apprentissages nécessitent d’être encadrés et dirigés vers une pratique juste : c’est le cas de la méditation. Cela ne veut pas dire que vous devrez être guidés tout le long de votre pratique de la méditation. Cela signifie que certaines bases essentielles à votre pratique doivent vous être transmises afin que vous ne vous égariez pas vers des méthodes dites de “méditation” qui sont en fait très loin de la réalité de la méditation véritable. Je vous explique dans cet article.

Comment méditer ? | Quelques éclaircissements importants

Lorsqu’on s’intéresse à une pratique qui est nouvelle pour nous, il peut être très déstabilisant de faire face à la montagne d’informations disponible. Si vous lisez cet article, c’est probablement votre cas. Comment distinguer une bonne pratique d’une mauvaise ? Comment savoir si notre posture, notre façon de gérer nos pensées, et même notre intention est la bonne ?

Comme je l’écris régulièrement, pour commencer il est essentiel de distinguer la méditation de toutes les formes de relaxation qui sont aujourd’hui proposées. Les techniques vendues comme de la méditation sont, la plupart du temps, des formes variées de développement personnel. Or, la différence fondamentale entre la méditation des origines et les techniques de développement personnel est la suivante : le développement personnel a toujours un objectif – gagner en confiance en soi, vaincre ses peurs, apprendre à gérer son stress, etc. – tandis que la véritable méditation n’en a pas. La méditation est l’exercice de ne reposer sur rien, et c’est précisément ce qui vous permettra, avec le temps, d’atteindre tous les objectifs que je viens de citer, et d’aller beaucoup plus loin encore.

Pour les individus pressés et stressés que notre société fabrique, et dont la plupart d’entre nous faisons partie, les techniques de développement personnel sont séduisantes. Elles promettent des résultats rapides et évidents, dès le tout début de la pratique. Puisque nous n’avons plus le temps de rien, cela semble idéal, n’est-ce pas ?

Il est très probable que vous ayez vous-même expérimenté les sensations agréables que procurent les sages paroles des “méditations” guidées. En soi, il n’y a rien de mal à cela. En revanche, il ne s’agit en rien d’un travail profond de méditation. Les effets en seront donc ponctuels, mais dès que vous vous retrouverez face à une situation qui déclenche chez vous des émotions difficiles, vous ne verrez aucun changement dans votre comportement. À l’inverse, la pratique quotidienne de la méditation des origines est l’outil qui vous permettra de vous défaire peu à peu des chaînes de votre mental. Votre libération progressive mais durable de vos propres conditionnements vous offrira la liberté d’agir comme vous le décidez, plutôt que de réagir sous l’effet de vos émotions incontrôlées.

Lisez aussi : Méditation et changements positifs dans votre vie

Maintenant, c’est à vous de voir : que recherchez-vous ? Une pratique qui requiert de la patience et de l’engagement quotidien mais dont les effets seront véritables et profonds, ou une pratique plus facile, accessible en quelques clics, mais dont les effets ne seront que superficiels ? Chacun est libre de s’orienter vers ce qui semble lui convenir le mieux, à un instant donné. Cependant, il est important de comprendre la pratique vers laquelle on s’oriente et de la nommer en conséquence.

Comment méditer seul chez soi ?

Méditer seul.e est possible, mais seulement après avoir appris les bases essentielles à une pratique juste. Comme nous venons de le voir, sans guide il est difficile de différencier le vrai du faux ou une forme de pratique d’une autre. Prendre des cours de méditation laïque vous assurera de viser juste dès le début. Sans fil conducteur, vous pourriez facilement vous égarer dans votre pratique car vous n’aurez aucune idée du chemin à emprunter.

Méditation garder son calme

Débuter la méditation seul.e, sans acquis préalables, revient à construire un édifice sans fondations : le résultat manquera de solidité et résistera difficilement au temps. La méditation n’est pas une pratique qui s’improvise, mais plutôt un chemin qui se dessine séance après séance. Pour bien débuter la méditation, il est aussi important de comprendre les fondements d’une pratique juste, afin d’écarter les idées préconçues que l’on pourrait avoir accumulé auprès de sources diverses et variées.

Apprendre à méditer avec un cours de méditation vous permettra aussi d’être plus engagé.e envers votre pratique et donc de garantir votre assiduité à vous asseoir chaque jour. Combien de fois avez-vous entendu des personnes qui, après avoir tâté le terrain de la méditation, déclarent “j’ai commencé un peu, puis j’ai arrêté… je n’arrive pas à garder une constance dans ma pratique.” Peut-être même que vous êtes cette personne et que c’est la raison pour laquelle vous vous demandez aujourd’hui comment méditer seul.e. Lorsque l’on se lance seul, comme à tâtons dans le noir, on a tendance à se décourager puisqu’on ne voit pas la route. En procédant ainsi, vous risquez de sentir que cette pratique pourrait effectivement vous être bénéfique, mais ne pas savoir à quoi vous raccrocher pour persévérer sur cette voie.

Aujourd’hui, la formation en ligne, comme celle que je propose, reste l’option la plus pratique et accessible, puisqu’elle offre une grande flexibilité. Elle implique tout de même une constance et une assiduité sans faille pour agir véritablement. Cette approche vous permettra ensuite de pratiquer seul.e, chez vous, puisque vous aurez acquis des bases solides de méditation. Il est aussi possible d’apprendre en groupe, dans un centre de méditation par exemple, et de poursuivre votre pratique quotidienne chez vous, chaque jour.

Méditer seul ou en groupe ?

L’appartenance à un groupe, qu’il s’agisse d’une communauté créée autour d’une formation en ligne ou d’un groupe de méditation en présentiel, est très utile pour avancer dans sa pratique. Au fil de votre pratique, vous ferez face à de nombreux questionnements, à des doutes et peut-être même à des phases de découragement. Savoir qu’un groupe de personnes suit la même route que la vôtre et est là pour vous encourager, pour répondre à vos questions et pour vous écouter vous gardera motivé.e et engagé.e envers la pratique.

L’énergie du groupe et les enseignements du professeur vous aideront à calmer l’impatience qui peut découler de notre habitude moderne à tout vouloir tout de suite. La patience est intrinsèquement liée à l’apprentissage de la méditation. Vous y serez donc ramené.e par vos apprentissages et par la possibilité d’échanger avec les autres sur votre ressenti et sur votre expérience personnelle. La méditation requiert un apprentissage progressif et patient : puisque vous apprendrez à ne rien rechercher à travers la pratique de la méditation, vous ne pourrez pas emprunter cette voie avec précipitation et impatience.

Vous comprendrez donc que la réponse la plus raisonnable à “comment méditer seul ?” est : après avoir acquis les apprentissages essentiels à une pratique de la méditation véritable. L’accès à internet et à toutes les autres sources d’informations nous donne l’impression que nous pouvons tout apprendre par nous-même, de chez nous, sans véritable guide. Pourtant, il reste capital d’apprendre auprès des bonnes personnes pour nous assurer de ne pas nous tromper de voie. Une fois ces bases acquises, vous pourrez faire place au majestueux de votre véritable nature et trouver les réponses à chacune de vos questions en vous asseyant, jour après jour, pour votre méditation quotidienne.

Pour aller plus loin, lisez aussi : Est-ce que je médite bien ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.