La méditation guidée n’est pas ce que vous croyez…

par

Méditation guidée pour la confiance en soi, contre la peur, du soir, du matin, pour retrouver notre enfant intérieur…

Aujourd’hui, faire une séance de “méditation guidée” semble être la réponse idéale à tous nos maux : le manque de sommeil, la déprime, la tristesse…

D’ailleurs, “méditation guidée” fait partie des plus importantes recherches actuelles sur Youtube…

Et si l’on recherche “méditation” sur Youtube on tombe sur…

Méditation guidée YouTube

…Des Méditations Guidées !

Mais que cache la formulation “méditation guidée”, qui semble répondre parfaitement à nos attentes d’individus stressés et pressés par une société qui nous en demande toujours plus ? Qu’est-ce que la “méditation guidée” en réalité ?

Dans cet article, je vous propose donc de découvrir :

  • L’image que l’on nous vend de la “méditation guidée”
  • Pourquoi l’utilisation du terme “méditation” dans le cas de la “méditation guidée” n’est qu’un concept de marketing
  • Les différences fondamentales entre la méditation véritable et la “méditation guidée”
  • Les limites importantes de cette pratique de détente.

 

1. La “méditation” guidée, qu’est-ce que c’est ?

La méditation guidée : qu'est ce que c'est ?
Avant de vous expliquer ce qu’est réellement la pratique que l’on nomme communément méditation guidée, commençons par sa définition populaire.

Faire une séance de “méditation” guidée revient à écouter une voix – le guide – qui propose un exercice de détente et de concentration sur le moment présent. 

Le pratiquant est donc invité à écouter des instructions et à relâcher ses tensions physiques pour accéder à un moment de bien-être.

Une “méditation” guidée peut être une pratique de pleine conscience, une visualisation, un scan corporel, une réflexion sur un concept donné (comme la compassion, par exemple) ou encore un exercice de respiration.

Le but de la “méditation” guidée est de faciliter l’accès au calme, dans un esprit de relaxation. 

Cette pratique permet également au pratiquant de ne pas se laisser entraîner par son flot de pensées grâce au guide qui lui rappelle de rester connecté à l’instant présent.

Enfin, la “méditation” guidée est souvent présentée (à tort, comme nous le verrons plus tard) comme un moyen de débuter sa pratique méditative pour ensuite avancer vers une méditation plus approfondie. 

Je vous propose, afin de bien comprendre d’où vient la pratique de “méditation” guidée et ce qu’elle est réellement, de replacer son apparition dans son contexte social : le monde occidental d’aujourd’hui. Regardons-y de plus près…

 

2. La “méditation” guidée : une réponse à nos vies modernes

méditation guidée : une définition réaliste

Allumez une bougie parfumée, choisissez une douce musique et allongez-vous confortablement. Laissez ma voix vous guider dans ce voyage au cœur de votre être

Tentant, n’est-ce pas ? 

Bien sûr ! Et pour cause : nos vies stressées et saturées de tâches et de responsabilités ne nous offrent aucun moment de détente, ou si peu ! 

Et lorsque nous parvenons à faire une pause du corps, c’est le mental qui n’arrive pas à s’arrêter

Le hamster mental court toujours plus vite entre nos obligations, notre conversation d’hier soir, les courses à faire et la banque à rappeler.

Alors, lorsqu’une douce voix nous propose de prendre un moment douillet, juste pour nous… Comment refuser ?

Voilà pourquoi la “méditation” guidée est aujourd’hui si populaire : cette pratique répond parfaitement à nos besoins actuels. 

Nos vies débordent et nous croyons ne plus avoir de temps pour quoi que ce soit. Bien sûr, ce stress perpétuel engendre un malaise que nous ne pouvons plus ignorer. Nous avons besoin de repos, de calme, mais notre agenda nous ramène toujours à la réalité : il n’y a pas assez de temps pour cela. Alors, quelle est la solution ?

Dans ce contexte, la “méditation” guidée apparaît comme une pilule magique

C’est facile, rapide et ne vous demande aucun engagement (sauf peut être l’abonnement à une appli pour 9,99€ par mois). En 3, 5 ou 10 minutes, vous voilà reboosté·e et prêt·e à vous remettre au travail. 

Dans une société où il faut être efficace et productif à tout prix, c’est idéal, n’est-ce pas ?

Oui, pour répondre à l’injonction selon laquelle nous devons être sur tous les fronts, prêts à relever tous les défis – incluant ceux qui ne nous conviennent pas du tout – le sourire aux lèvres. 

Mais en réalité, que nous apporte cette pratique ? Permet-elle une vraie reconnexion à soi pour avancer en réelle harmonie avec soi-même ?

 

3. “Méditation” guidée : une définition réaliste

La méditation guidée : une réponse à nos vies modernes

Vous l’avez certainement remarqué, j’utilise les guillemets pour vous faire comprendre qu’en réalité, ce qui est communément appelé “méditation” guidée n’est pas une pratique de méditation.

Revenons rapidement sur ce qu’est la méditation véritable afin que vous puissiez saisir les différences fondamentales entre ces deux pratiques.

 

a. Qu’est-ce que la méditation véritable ?

Méditer, c’est faire l’expérience de l’ici et maintenant, dans l’ouverture et l’accueil de tout ce qui est. 

La méditation invite donc à prendre conscience de tout ce qui nous constitue au moment présent incluant nos pensées, sensations physiques et émotions.

Cet exercice doit donc être réalisé seul·e – ou dans un groupe de méditation, mais l’acte même de méditer est individuel – et se fait dans le silence. 

Le silence permet d’être totalement à l’écoute du moment présent tel qu’il est, sans ajout ou artifice de notre choix (comme de la musique ou un parfum d’ambiance, par exemple).

Méditer c’est accepter ce qui nous traverse, en nous plaçant comme simple témoin de notre état actuel. On ne cherche alors ni à changer, ni à juger quoi que ce soit que l’on observe.

Dans la méditation, nous ne cherchons pas non plus à atteindre un état, ni un but quelconque. 

C’est précisément cette simple présence ouverte qui permet un travail profond et durable, puisqu’elle est un détachement de l’ego : en ne répondant pas aux envies et aux injonctions de celui-ci, nous apprenons à le remettre à sa juste place.

La méditation n’est donc pas synonyme de détente. Il s’agit d’un exercice d’observation ouverte et silencieuse. 

Bien sûr, la pratique régulière de la méditation vous apportera un profond sentiment de détente, car vous relâcherez peu à peu les constructions mentales qui vous procurent stress et anxiété. 

Mais la détente n’est que l’un des effets “collatéraux” d’une pratique qui travaille des aspects bien plus essentiels que la simple relaxation.

Enfin, la pratique de la méditation demande rigueur et assiduité afin d’approfondir son expérience à chaque séance. 

C’est ce qui permet de réaliser ce que j’appelle “une psychanalyse du silence”, soit le simple fait de poser un regard détaché et bienveillant sur ce que nous sommes à un moment T. 

 

b. Alors, si la “méditation guidée” n’est pas de la méditation, qu’est ce que c’est ?

Les exercices de “méditation guidée” sont, en réalité, des exercices de relaxation.

Si vous faites régulièrement des exercices de “méditation guidée”, aucun problème ! La relaxation quotidienne est fondamentale.

Cependant, ne croyez pas vous entraîner à la méditation véritable en écoutant des “méditations guidées” car, comme vous venez certainement de le comprendre, il n’en est rien.

Ces exercices de relaxation vous permettent de relâcher la pression et de mettre vos soucis de côté un instant, tout au plus. 

Et si c’est déjà bien, comme beaucoup d’entre vous le pensent probablement, cela ne représente pas un travail de transformation profonde. Ces moments que vous vous offrez ne représentent qu’une simple pause dans votre emploi du temps, qui n’a qu’un effet superficiel de détente.

L’utilisation du terme “méditation” dans le cadre de la “méditation guidée” est donc tout à fait erronée, mais ce n’est ni une erreur, ni un hasard ! 

C’est le fruit du travail d’intelligents marketeurs et entreprises à vocation lucrative qui, voyant la popularité de cette pratique ancestrale monter en flèche, ont su en tirer partie en créant un produit qui réponde précisément à nos besoins actuels (du moins, c’est ce qu’ils veulent que nous croyions, et ça fonctionne).

 

4. Les limites de la “méditation guidée”

Les limites de la méditation guidée

Alors pour terminer, regardons de plus près pourquoi la “méditation guidée” ne peut avoir les mêmes effets sur vous que la pratique de la méditation véritable

 

a. La “méditation guidée” vise à satisfaire les envies de l’ego

Lorsque vous vous accordez un moment de détente, vous cherchez à combler un besoin ou un désir : celui de vous alléger l’esprit quelques instants et de détendre votre corps.

Les besoins, les désirs, tout comme les peurs et toutes nos croyances ne sont que le fruit de notre ego. 

Attention, cela ne veut pas dire que vous n’avez pas réellement besoin de repos ! Cela signifie simplement que ces recherches d’états sont créées et demandées par l’ego, soit par la part de vous qui vous définit comme un individu unique. Votre ego est votre personnalité, la somme de toute l’histoire qui vous a construit·e. et donc, de toutes vos croyances.

À partir du moment où nous cherchons à combler un désir ou un besoin, nous satisfaisons l’ego

S’il n’y a rien de mal à cela, nous ne pouvons cependant pas prétendre réaliser un travail profond de détachement de l’ego

Pourtant, c’est là le but premier de la méditation, n’est-ce pas ? Car c’est ce détachement progressif qui permet de révéler notre vraie nature et de ressentir notre union avec le reste de l’univers.

Alors, pour résumer : la relaxation permet de contenter le “Moi, Je”, tandis que la méditation véritable nous ouvre à beaucoup plus grand en nous détachant peu à peu de nos croyances et de nos conditionnements.

 

b. La “méditation guidée” n’a qu’un effet superficiel de détente

Puisque la relaxation ne permet pas d’effectuer de travail profond sur nous-même, elle n’a qu’un effet superficiel et temporaire.

Se détendre au quotidien permet de réfléchir plus posément, d’amoindrir les tensions mentales et physiques et de se sentir plus en forme.

Cependant, le résultat d’une détente n’est que momentané : en vous relaxant simplement, vous ne faites qu’agir sur votre état actuel. Vous n’empruntez pas la voie d’une véritable transformation intérieure.

Ainsi, dès qu’un défi émotionnel se présente à vous : rien n’a changé, vous réagissez comme vous en avez l’habitude.

Pourquoi ? Car vous n’avez, je me répète, pas fait de véritable travail sur vous-même, en vous relaxant quelques minutes par jour. Vous n’avez fait que cela : vous détendre.

 

c. Attention au renforcement d’idées positives 

Enfin, les techniques de “méditation guidée” ont souvent tendance à pousser l’idée, très utilisée dans le domaine du développement personnel, qu’il ne faut être qu’une “bonne personne”.

Vous êtes donc invité.e à dévoiler “la meilleure version de vous-même” en vous concentrant sur des discours qui prônent l’amour bienveillant, les émotions positives, la compassion à tout épreuve…

Le problème, c’est que ce genre de discours vous laisse penser que vos émotions difficiles, ainsi que votre part sombre sont à renier ou, du moins, à cacher le plus possible.

Pourtant, ce n’est qu’en acceptant entièrement ce que vous êtes que vous vivrez vraiment heureux !

N’ayez pas peur d’accepter la globalité de ce que vous ressentez, au contraire. Comme vous le savez sûrement, ce que l’on cache finit toujours par se révéler au grand jour, et bien souvent, sous une forme que l’on préférerait éviter !

Alors bien sûr, nous tendons à vivre en harmonie avec nous-même et notre environnement. Mais l’harmonie, c’est l’équilibre. Et pour accéder à l’équilibre, nous devons nous regarder en face, tels que nous sommes, sans filtre et sans jugement. 

Et c’est précisément le travail que vous ferez dès lors que vous commencerez à pratiquer la méditation véritable.

 

Voilà, mes chers lecteurs et chères lectrices, mon opinion sur… la relaxation guidée.

Maintenant, à vous de continuer à apprendre et à faire vos propres expériences pour avancer sur la voie qui vous convient le mieux

Car s’il existe une intuition à écouter avant toutes les autres, c’est bien la vôtre ! Alors je vous souhaite un excellent cheminement sur la voie.

Au plaisir de vous retrouver sur le blog et derrière les portes de l’Académie Tangram !

Christophe

 

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Leçons de Méditation

Articles en vidéo

Conférence “Initation à la méditation”

Ebook “Comment méditer en évitant les erreurs”

Pin It on Pinterest