N'ayez Pas Peur De L'échec Et Volez Jusqu'à La Réussite

Je veux réussir !

AVANT -PROPOS

Je vais aborder avec vous dans cet article un thème qui nous fait tous rêver, petits et grands, riches et pauvres, gentils ou méchants. Nous voulons tous la même chose depuis que le monde est monde : Nous voulons RE-U-SSIR ! Réussir dans ce que nous entreprenons.

Qu’il s’agisse d’escalader l’Everest, de perdre 5kg, de gagner plus d’argent, de séduire une ou un inconnu ou tout bonnement d’être heureux.

Aucune personne équilibrée ne souhaite échouer, tout du moins consciemment.

Tous nous souhaitons réussir dans nos projets. Lorsque l’on met en place des stratégies, des efforts, de l’énergie, de la matière grise et du cœur, c’est bien pour gagner !

Alors, pour comprendre les clefs de la réussite, j’ai pris le problème autrement. Je suis allé chercher les raisons pour lesquelles certains projets n’aboutissent pas. Je me suis interrogé : pourquoi certains échouent là où d’autres réussissent ?

C’est cette réponse que je vais vous livrer aujourd’hui car, quand on répond à cette question simplissime, on détient alors les clefs de la réussite.

UNE CONSULTATION :

Allez, venez avec moi, je vous emmène dans mes coulisses, et plus précisément dans l’intimité de mon cabinet pour mieux comprendre avec un cas concret.

Patient : Bonjour Monsieur, voilà, je viens vous voir parce que j’ai envie de perdre 10 kg.

Praticien : Bien, cela fait longtemps que vous êtes en surpoids et que vous souhaitez perdre ces 10 kg ?

Patient : –Ah bien, ça, pour sûr, j’ai toujours pesé 20 kg de trop….

Ça fait 20 ans depuis que j’ai arrêté le sport et que je me suis marié, parce que j’ai toujours aimé le sport et j’en faisais beaucoup. Mais de toute façon, dans ma famille, ils sont tous gros alors……

A PARTE :

Donc on apprend que ce monsieur aimerait perdre 20 kg alors qu’il en annonce 10 car il a peur de ne pas réussir. Il pense également que d’avoir arrêté le sport et de s’être marié a engendré le processus de prise de poids. Par ailleurs, il est persuadé que, de toute façon, il ne sert à rien de lutter puisque, toute sa famille étant en surpoids, il n’avait sûrement aucune chance de rester mince.

Ah la la la la, que de croyances, de fausses raisons et de peur ! Mais ne vous méprenez pas, la tendance à réagir ainsi est générale. Alors bien sûr, pas tous sur le sujet du poids, mais sur d’autres thèmes de notre vie. Si nous ne sommes pas attentifs, nous mettons en marche fréquemment ces mécaniques de défense dès que nous avons perdu confiance en nous. Eh oui, nous ne regardons pas la vérité en face, nous préférons nous cacher derrière de fausses excuses.

Parce qu’au fond, ce qui nous fait peur, c’est d’entreprendre et de ne pas réussir car la plupart d’entre nous manque de confiance en soi.

Mais repartons vers le cabinet, déterminons ce que veut vraiment cette personne et écoutons la suite.

SUITE DE LA CONSULTATION :

Praticien : Alors, si j’ai bien compris, si vous perdez aux alentours de 20kg et qu’une reprise de sport soit envisageable, vous seriez content ?

Patient Ah oui, ça on peut le dire, mais j’ai déjà fait tant de choses et je n’ai jamais réussi à ce que cela tienne vraiment longtemps. 

Praticien : Alors dites-moi pourquoi aujourd’hui, en venant me voir, cela va changer ?

Patient : – Eh bien car aujourd’hui j’ai vraiment envie, je n’en peux plus de toutes ces années de galère, je veux que cela change. J’ai besoin d’un coup de pouce et vous avez aidé avec succès plusieurs personnes de mon entourage donc j’ai pensé que vous pourriez me donner ce coup de pouce.

A ce moment de l’entretien, vous touchez clairement la souffrance accumulée durant toutes ces années de galère. Vous connaissez en fait la véritable raison de la venue de cette personne. Elle souffre d’échouer, de ne pas avoir réussi dans son projet qui est devenu la préoccupation majeure de sa vie. De plus, cette personne va rencontrer tout au long de son chemin de vie des problèmes souvent plus graves comme la maladie d’un proche, un enfant handicapé ou je ne sais quoi encore ; la personne va culpabiliser de sa souffrance qu’elle va juger inférieure sur sa propre échelle de valeurs.

Souffrance, culpabilité, perte de confiance en soi. Une grosse chape de plomb vient de s’effondrer. Maintenant mon devoir est d’aider au mieux mon patient à se reconstruire. Je dois lui donner les moyens de sa réussite, l’aider à puiser dans ce qu’il a de meilleur en lui pour mener à bien son projet. Nous élaborerons ensemble un plan d’action et je l’aiderai avec les outils propres à mes domaines de compétence.  Je lui redonnerai de l’énergie et rétablirai sa confiance en lui. Et jusqu’au terme de notre collaboration, je partagerai ses peurs mais aussi le plaisir de son ascension vers un mieux-être, et ça c’est merveilleux !

Voilà ce qui se passe derrière les coulisses : transformer l’échec en réussite, transformer la souffrance en énergie positive.

CONCLUSION :

Alors que peut-on tirer de tout cela ? Je vous avais fait une promesse au début de cet article. Celle d’identifier le frein principal à la réussite mais, avec l’exemple que je viens de vous donner, je pense que vous avez déjà compris. Il s’agit de la peur de l’échec. Eh oui, ce n’est pas l’échec en lui-même, car on apprend de ses erreurs et on les modifie, on rebondit pour réussir. Par contre, la peur d’échouer est tapie dans l’ombre. Elle vous immobilise en vous inoculant son venin paralysant. La peur de l’échec vous empêche d’essayer, vous entrave pour agir. C’est donc elle qu’il faut combattre pour réussir.

Avoir peur est normal, c’est le prix à payer pour une aventure. Cela fait partie du voyage mais cela ne doit pas vous empêcher d’entreprendre.

Ayant trouvé son poison, il est facile de découvrir le secret de ceux qui réussissent. Ceux qui réussissent sont seulement ceux qui entreprennent, un point c’est tout. Ce sont les personnes qui mettent leurs peurs de côté et qui bougent. Ne le dites pas trop fort mais, réussir, c’est juste entreprendre. Agir encore et encore et ne jamais baisser les bras.

Donc entreprenez et arrêtez d’avoir peur de l’échec car l’important est l’action. Si vous échouez à court terme, faites une pause, regardez ce qui n’a pas fonctionné. Ce n’est pas grave, cela s’appelle « prendre de l’expérience ». Redéfinissez votre projet et améliorer votre stratégie. Avec la richesse de votre expérience passée, vous finirez par réussir. Allez-y, foncez vers la victoire ! C’est à force d’essayer armé de persévérance que l’on atteint son objectif !

Maintenant vous connaissez la différence entre une personne qui réussit et une autre qui échoue. Simplement, celle qui réussit n’a jamais abandonné. Vous avez les clefs de la réussite, à vous de savoir désormais ce que vous voulez !

EPILOGUE :

Quand on a entrepris et qu’ensuite on a réussi, que se passe-t-il ?

Regardez la fin d’un match de foot, observez ceux qui ont réussi, qui ont remporté le match. Alors qu’ils donnaient l’impression d’avoir tout donné et d’être épuisés quelques instants plus tôt avant le coup de sifflet final, vous les voyez courir autour du stade les bras au ciel s’embrassant et se serrant dans les bras comme s’ils venaient de retrouver leur famille après 10 ans d’absence.

Eh bien moi, quand je vois cela, j’en veux, j’en veux tous les jours des shoots de bonheur extatique ! Pas vous, franchement ?

Alors, allez-y, mettez vos peurs de côté et accomplissez de grandes choses pour vous et pour vos proches. Faites de vos vies des aventures riches en couleurs. C’est ce que je vous souhaite sincèrement. Intéressez-vous à votre vie plutôt que de diriger toute votre attention sur les désastres du monde que l’on vous projette dans les journaux et sur les écrans de télévision. Faites de votre histoire personnelle l’histoire principale et soyez-en le héros ! Faites sauter les chaines de la peur, libérez-vous !

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 195
  • 147
  •  
  •  
  • 85
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.