Paisible

Apprendre à cultiver la paix intérieure

Vous souvenez-vous du dernier grand moment où vous étiez calme, serein, complètement en phase avec vous-même ? Quand avez-vous senti cette paix intérieure pour la dernière fois ? 

Si vous devez faire un effort de mémoire pour retrouver le bien-être de ce souvenir, lisez ce qui va suivre, cet article est écrit spécialement pour vous.

Nous nous sommes perdus de vue

Lorsque l’on pose la question : te rappelles-tu le dernier moment où tu t’es senti parfaitement bien, en équilibre parfait avec toi-même et le reste de l’univers ?

Dans 90 % des cas, la personne que vous interrogerez aura quelques difficultés à répondre. (faites-en l’expérience, vous verrez par vous-même.)

La plupart d’entre nous, trop stressés par le rythme infernal de nos journées qui nous paraissent trop courtes, ne prennent meme plus le temps de se poser cette question. Elle est pourtant fondamentale.

Pourtant, tout repose sur cette question. Notre santé, nos relations à notre conjoint, à nos enfants, à nos parents, amis, dépendent essentiellement de notre équilibre intérieur.

paix intérieure

Un moment comme les autres et pourtant…

J’ai pu constater dans mon cabinet, que les personnes qui traversaient des périodes difficiles revisitaient leurs bons souvenirs. Etrangement, ce ne sont pas les moments hors du commun et extraordinaires qui les réjouissent le plus mais plutôt le souvenir d’un bonheur simple et banal comme :

  • la caresse de la main de la personne qu’on aime,
  • le sourire d’un de nos proches lorsqu’il surprend notre regard bienveillant.

Le saut en élastique, l’achat d’une voiture ou l’acquisition d’une pièce de collection ne remplaceront jamais ces petits riens que sont nos vies. Du sel ou un peu d’épice, tout au plus.

En revanche, ces petites choses infimes, fondatrices de notre quotidien sont le ciment de notre paix intérieure. Le seul souci, c’est qu’il nous faut souvent les perdre ou tout du moins en être un peu privé pour que nous en prenions véritablement conscience.

Zombiland

Reprendre conscience de ces petits moments du quotidien est l’antidote contre l’habitude et la morosité. Ce qui nous déconnecte de notre paix intérieure, ce n’est pas de recommencer les mêmes tâches tous les matins mais de les réaliser sans conscience. Notre corps est là, mais notre esprit est ailleurs. Nous sommes déconnectés du moment présent.

Inconscients, nous mettons trop souvent le pilotage automatique et nous passons ainsi à coté de nos vies. Nous vivons sans conscience. En fait, nous fuyons notre quotidien en ouvrant parfois les yeux pour râler un peu, puis de nouveau nous les refermons et nous remplissons nos tâches machinalement sans beaucoup de conscience. Par cette attitude, nous sommes, coupés de notre paix intérieure.

Le dormeur doit se réveiller

« Open your eyes, abre los ojos, ouvre les yeux. »

Si vous ne voulez pas voir votre vie passer comme un éclair et vous réveiller à la fin avec ce sentiment de n’avoir rien compris au film, ouvrez les yeux, reprenez conscience de ce que vous faites. Apprenez à vivre le moment présent. Changez définitivement d’attitude. Le moment présent, c’est un trésor intérieur qui se cultive. C’est la base de votre sérénité. Redevenez conscient de votre vie et trouvez la paix intérieure.

paix intérieure
paix intérieure

Réveillez-vous une bonne fois pour toutes

Commencez votre journée, par 20 minutes de méditation tous les matins. J’entends déjà les : « Quoi, 20 minutes tous les matins ? J’ai déjà du mal à boucler mon départ au boulot, du mal à me bouger, en plus avec tout ce que j’ai à faire… ». Et je vous passe la liste interminable. Vous la connaissez car nous avons à peu près tous les mêmes contraintes. 

Et pourtant, certains s’organisent et réussissent à l’intégrer dans leur matinée. Savez-vous pourquoi ? Car ils ont compris que c’était une priorité. Une priorité, c’est le prix à payer pour garder les yeux ouverts et reprendre le « contrôle de sa vie ». A ce propos, vous pouvez lire mon article La vérité sur la méditation.

La paix intérieure retrouvée, un espace de liberté

Apprendre à cultiver sa paix intérieure, se réconcilier avec sa vie, c’est une nouvelle bonne habitude à prendre. Offrez vous ces 20 minutes et vous récolterez les fruits de votre « investissement ». Vous vérifierez avec l’expérience que vous n’avez pas perdu votre temps car retrouver la paix intérieure est fondamental. C’est un état de grâce dans lequel on se sent confortable et rassuré, un lieu où il fait bon vivre et où les angoisses, les tensions, les ennuis de la vie n’ont plus de prise sur vous. C’est un lieu de liberté.

Alors n’hésitez plus, méditez… Viva la revolucion !

méditation pour femme
Partager l'article
  •  
  •  
  • 295
  •  
  •  
  • 295
  •  
  •  
  •  
  •  
Cet article comporte 2 commentaires
  1. Aurelia DINI dit :

    Bonjour Christophe,

    J’apprécie beaucoup vos articles, je viens de lire celui que vous avez posté sur
    Facebook relatif au bouddhisme. C’est vrai, nul nous oblige à nous raser la tête,
    devenir moine ou none, pour nous inspirer de la philosophie bouddhiste et apprendre
    le détachement. Il me semble que dans notre monde moderne un peu fou où tout va trop vite
    l’essentiel est de garder l’équilibre et la paix intérieure.
    Justement votre article “Apprendre à cultiver la paix intérieure” nous montre que c’est
    possible de garder les yeux ouverts et trouver le calme et la paix intérieure. C’est un travail
    de chaque jour car pour y arriver, dans nos priorité du quotidien nous devons nous appliquer
    à placer la méditation en première place.
    Pour ma part je le fais depuis quelques années déjà, ceci, m’a permis de constater tous les bienfaits
    qui m’encouragent à continuer cette discipline encore et toujours.
    Un jour lors d’une de mes lectures j’ai trouvé une phrase très intéressante, je vous la cite :
    ” Pour être heureux, comprendre que nous avons sans doute cherché là où il ne fallait pas”
    Cette phrase toute simple m’a beaucoup fait réfléchir. J’ai compris maintenant.

    1. Christophe Lorreyte dit :

      Bonjour Aurélia,
      Tout d’abord, merci de suivre mon blog assidûment et de commenter cet article. Je suis heureux d’apprendre qu’il vous apporte des compléments d’informations et fait écho à votre pratique méditative. C’est toujours avec joie que j’accueille vos partages d’expériences et d’émotions. Concernant la phrase que vous citez je me permets à mon tour, ici et maintenant, de la compléter : “Méditer au quotidien c’est réaliser qu’il n’existe aucune clef pour ouvrir la porte du bonheur car la porte est déjà grande ouverte.” Un grand Merci et à très bientôt pour de nouveaux échanges enrichissants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.