Les émotions

3 Astuces Pour Mieux Gérer Ses Émotions Grâce À La Méditation

Bienvenue à nouveau sur mon blog ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous avez sans doute déjà lu mon livre qui vous explique quels sont les dangers de la méditation, si ce n'est pas le cas Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement !

Cet article a été écrit dans le cadre d’un carnaval d’articles. Je vous rappelle qu’il s’agit d’un événement inter-blogueurs dans lequel des blogueurs d’univers différents traitent d’un même sujet. Pour vous, c’est une façon de découvrir un thème à travers les écrits de différentes personnalités ! Je vous propose donc de visiter le site Secrets de Nutritionniste qui nous invite. Je suis certain qu’il vous plaira ! Bonne lecture !

Pour beaucoup d’entre nous, faire face à ses émotions est loin d’être facile, nous vivons trop souvent à visage couvert, empruntant les masques de la comédie humaine. Nous subissons nos émotions sans comprendre qu’elles sont les indicateurs de nos interactions avec notre histoire, notre vécu. Nous croyons que nous sommes incapables de décider de nos réactions et qu’il est impossible de s’éduquer à agir. Avoir envie de pleurer, être dominé par la colère ou subir un fou rire nous paraît impossible à contrôler. Dans toutes ces situations, nous perdons le contrôle et “revenir à ce que nous appelons un comportement normal” semble difficile. Voilà pourquoi mieux gérer ses émotions est important : celles-ci sont de précieux outils si – et seulement si – nous savons les utiliser à bon escient plutôt que de les subir. Voici 3 astuces pour mieux gérer vos émotions grâce à la pratique de la méditation.

1.    Observer ses émotions

La pratique de la méditation est entre autre chose, l’observation de l’ici et maintenant. En posture de méditation, nous ne cherchons ni à atteindre un but ni à comprendre quoi que ce soit. Nous sommes simplement dans l’ici et maintenant, en observant et revenant à notre posture et à notre respiration lorsque l’esprit s’égare. Ainsi, nous sommes témoins de notre activité mentale : nous voyons nos pensées et nos émotions surgir et s’évanouir, sans y prendre part.

Cet « exercice » nous permet de prendre conscience des émotions qui nous habitent, à l’instant où nous les vivons. Plutôt que d’essayer de les comprendre, de les analyser et de les transformer, nous prenons la posture de l’observateur. Ainsi, nous apprenons, au fil de notre pratique méditative, à voir nos émotions comme des objets de notre mental auxquels nous pouvons choisir de ne pas réagir. Nous avons le choix de simplement accueillir leur présence, sans les rejeter et sans nous laisser emporter par elles.

Cette posture de témoin nous permet de prendre du recul sur le mouvement de nos émotions et de ne pas nous identifier totalement à elles. Au fil du temps et grâce au détachement progressif que nous acquérons, nous apprenons à relativiser et à être moins envahis par le va-et-vient émotif qui nous submergeait autrefois. Grâce à la pratique quotidienne de la méditation, nous apprenons à nous détacher de notre activité mentale et de retrouver la normalité d’une émotion. La normalité étant sa survenue et sa disparition au profit d’une nouvelle émotion. Rester bloqué sur une émotion est pathologique, laissé le fil des émotions se succéder est la normalité. La créativité permanente est la réalité de l’univers et est étroitement liée à l’impermanence que nous verrons dans l’astuce numéro 3. Les émotions n’échappent en rien à ce principe universel.

2.    Accepter ses émotions

Nous avons tendance à rejeter les émotions difficiles et à nous accrocher aux émotions agréables. Pourtant, nous devons apprendre à accepter et à accueillir l’ensemble des émotions, puisque tout est lié.

Voilà l’un des enseignements les plus importants de la pratique de la méditation : ne rien rejeter, accepter tout ce qui est. Lorsque nous rejetons une émotion, nous lui donnons de la puissance ! Faites-en l’expérience consciente : essayez de retenir une envie soudaine de rire. Retenez-la de toutes vos forces. Que se passera-t-il, à votre avis ? Voilà l’une des raisons pour lesquelles nous pouvons nous retrouver à rire aux larmes dans des situations dramatiques… Au contraire, en acceptant nos émotions, nous leur donnons la liberté de repartir comme elles sont apparues. Si nous leur rendons leur liberté, nous nous en libérons également.

Enfin, accepter ses émotions, c’est dédramatiser ce que nous ressentons et nous ouvrir à ce que nous sommes vraiment. Oui, il est normal de ressentir tout le panel des émotions : nous sommes humains ! En acceptant ce que nous ressentons, nous apprenons à nous accepter enfin nous-mêmes pour ce que nous sommes.

3.    Vivre l’impermanence des émotions

Ce que beaucoup trouvent dramatique peut être perçu comme une chance dont nous devrions nous saisir à chaque instant : je nomme ici l’impermanence. Lorsque nous prenons conscience que rien n’est figé et que tout évolue à chaque instant, nous comprenons qu’il n’y a pas lieu de nous attacher à nos émotions. Comme tout le reste, elles finiront par disparaître. Cette notion peut grandement vous aider à prendre du recul sur tout ce que vous vivez.

Ici encore, c’est par la pratique quotidienne de la méditation que vous apprendrez à vous familiariser avec cette notion qui, bientôt, vous paraîtra naturelle. Vous vous détacherez progressivement de la tentation d’éviter une émotion qui vous déplaît, tout comme de celle d’essayer de vivre et de revivre une émotion qui vous réjouit. Méditer c’est se baigner complètement dans cette source constamment renouvelée.

C’est par la prise de conscience de l’impermanence de tout ce qui est que l’on revient graduellement au présent et que l’on se souvient que seul l’ici et maintenant existe. Une émotion vécue ici et maintenant sera donc transformée à l’instant prochain. Pour aller plus loin avec la notion d’impermanence, je vous invite à consulter l’article sur la notion de vacuité.

Pour résumer : apprenez à observer, à accepter et à laisser s’envoler chacune de vos émotions. Ainsi, vous pourrez vivre pleinement sans vous laisser tyranniser par ce que vous ressentez. Et vous, comment gérez-vous vos émotions au quotidien ? Partagez vos expériences avec nous dans la section des commentaires, nous adorons vous lire !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.