Statue Liberté

Devenir enseignant en méditation | Nous avons du retard à rattraper !

Coach de méditation : voilà un métier dont l’avenir est prometteur ! Si vous pensez que les formations sur le sujet se bousculent, et bien ce n’est pas du tout le cas. En fait, nous sommes réellement en retard et les États-Unis, pour ne citer qu’eux, ont déjà quelques années d’avance. Pourtant, la demande d’enseignements de qualité en ligne est bien réelle et croît continuellement. Si l’idée de devenir enseignant en méditation commence à se répandre, l’offre de formations ne suit pas du tout dans la francophonie…

Devenir instructeur de méditation : Les USA (largement) en avance

Faites le test : tapez “becoming a meditation teacher” (devenir enseignant de méditation) sur votre moteur de recherche favori et faites le constat par vous-même. Les États-Unis ont une longueur d’avance impressionnante sur l’offre de cours en ligne. Est-ce une surprise ? Pas du tout ! Nous avons en moyenne cinq ans de retard sur les États-Unis, qui ont pris le train de la méditation sous toutes ses formes depuis longtemps déjà. À New York, le nombre d’écoles physiques et en ligne se multiplie à vitesse grand V. Bien entendu, lorsqu’il y a effet d’effervescence autour d’une pratique, on peut trouver de tout : de très bons enseignements et…de bien moins pertinents. Ceci dit, cette floraison de formations répond bel et bien à une demande qui ne cesse d’augmenter.

Devenir enseignant en méditation

Et en France, que fait-on ? En France comme dans le reste de la francophonie, nous arrivons à notre rythme. Bien que la démocratisation de la pratique de la méditation prenne du galon depuis plusieurs années, nous demeurons très en retard. Nous en sommes encore trop souvent dans la transmission religieuse.

La méditation laïque quant à elle reste encore confidentielle. Actuellement, les formations de méditation à distance sont encore rares et ne reflètent pas le sérieux de ce qu’est véritablement la méditation . On fabrique des logiciels et on les met sur le marché, on relaxe les gens mais on ne les améliore pas profondément. Quant aux formations de coach de méditation en ligne, elles sont… inexistantes ! Pourtant, les francophones n’ont pas raté le train de la méditation. Aujourd’hui, nous connaissons bien les bienfaits d’une pratique quotidienne. Un nombre sans cesse croissant de recherches, d’articles, d’émissions de télévision, de livres, de films, d’applications – et j’en passe – portent sur le sujet, et ce, en français. C’est bien que nous nous y intéressons vivement ! À travers mes ateliers de méditation et mon cabinet de médecine traditionnelle chinoise, je peux témoigner de cette (r)évolution des consciences et de l’envie grandissante de bien apprendre à méditer.

Formation coach de méditation | Pourquoi est-ce une bonne idée ?

Bien entendu, répondre à une demande croissante est une excellente idée lorsqu’on se lance dans une nouvelle activité. En qualité d’instructeur de méditation, je reçois des propositions de collaboration avec des centres sportifs, des associations et des écoles en permanence. Mais cela va bien au-delà d’une simple relation d’offre et de demande. Former le plus de personnes possibles à une pratique juste de la méditation est aujourd’hui fondamental. Nous avons besoin d’élever nos consciences, de calmer nos ego et de nous rassembler autour d’émotions positives telles que la compassion et l’empathie. Cela fait des siècles que l’être humain sait que méditer est la clé pour avancer sainement en étant connecté à sa véritable nature. Pour de multiples raisons, nous avons perdu le contact avec nos propres réponses. Nous avançons dans le brouhaha du monde guidés par le chaos de notre mental. De quoi s’y perdre ! Heureusement, nous voilà à l’ère où nous reprenons conscience de notre défaut de conscience…

Dans ce contexte, devenir enseignant en méditation devrait être bien plus accessible que ça ne l’est aujourd’hui. Plus nous serons de personnes à prendre conscience du merveilleux enseignement que la méditation peut nous apporter sur nos propres vies, plus nous voudrons propager la bonne nouvelle. Transmettre l’art de la méditation est passionnant et profondément humain. Devenir accompagnateur-trice dans le chemin de reconnexion à soi et au reste du monde est un métier gratifiant dans lequel l’accompagnateur est poussé à évoluer sans cesse. Participer à l’évolution des consciences, quel merveilleux défi !

Alors oui, nous avons du retard à rattraper. Nous avons besoin d’enseignants en méditation car aujourd’hui, apprendre à bien méditer est devenu vital. C’est un peu comme réapprendre à notre cerveau à s’oxygéner pour mieux s’appréhender soi-même et appréhender le monde qui nous entoure avec recul et discernement.

Si cela vous parle, n’hésitez pas à me contacter en commentaires ci-dessous. En attendant, belles méditations à vous.

Lisez aussi ma lettre à l’intention de ceux qui s’engagent à soigner les autres

Si vous souhaitez, vous aussi, devenir coach de méditation, suivez ce lien pour en savoir plus :

https://tangram.learnybox.com/deviens-coach-de-meditation-en-7-mois/

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Cet article comporte 3 commentaires
  1. Bonjour Christophe,

    Merci à toi pour cet article passionnant et très révélateur sur l’ère de l’éveil de conscience que nous sommes tous et toutes entrain de traverser. C’est merveilleux de voir que tu as une telle influence positive autour de toi, ce que tu enseignes est fondamental.

    Devenir un enseignant de la méditation, ça doit être une expérience humaine extraordinaire… Lorsque je ne serais plus un débutant dans la pratique de la méditation, je saurais à qui m’adresser pour aller plus loin !

    Afin d’aider les personnes dans la méditation je tiens à partager mon expérience récente avec la pratique de celle-ci, j’étais en train d’entrer dans une phase de dépression et j’ai eu l’idée de reprendre la pratique de la méditation… Et le lendemain de ma reprise, je rayonnait de joie et de positivité, je n’aurais jamais imaginer un tel bienfait sur cette pratique, et je compte bien continuer à la pratiquer même si ce n’est pas facile.

    Bonne méditation,

    Pierre

    1. Christophe Lorreyte dit :

      Bonsoir Pierre,
      Merci pour ton témoignage. Tu as pu vérifier les bienfaits de la méditation dans une période difficile pour toi et tu as su retrouver un équilibre rapidement. Comme je le dis souvent à mes élèves : la pratique prévaut sur les grands discours. Les mots ne sont prononcés que pour donner envie aux personnes de s’asseoir et de méditer. Tu dis dans ton commentaire que tu aimerais devenir enseignant de méditation et que pour le moment tu ne l’envisages pas car tu es débutant. Sache que la formation Tangram que je propose pour devenir coach en méditation s’adresse également aux débutants. En effet, nul besoin de prérequis puisque je reprends les bases dès le départ. J’emmène mes élèves novices jusqu’au niveau d’enseignant. Tu peux aller voir, si tu le souhaites, le programme de la formation (sur l’onglet formation de ce blog). Les inscriptions seront closes lundi 17 juin à minuit. Ensuite je me consacrerai pleinement à ma classe.
      Concernant ta phase de dépression, trouve tout de même les raisons et essaie de changer les facteurs qui ont pu déclencher cet état.
      Bon chemin sur la voie

      1. Bonjour Christophe,

        Merci pour ta réponse. Je serais très heureux à l’idée de pouvoir rejoindre la formation Tangram, mais je ne peux pas me le permettre pour le moment. En tous cas ça reste encré dans ma tête car le programme ainsi que l’univers de ta formation m’attire beaucoup. Je vais essayer d’analyser en détails les raisons et les facteurs de cette phase de dépression car je préfère avoir l’esprit totalement sur de bonnes ondes.

        Merci à toi pour tes précieux conseils, au plaisir de lire tes prochains articles.

        Je te souhaites un agréable enseignement avec ta classe.

        Bonne méditation,

        Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.