Confiance En Soi Réussite – C. Lorreyte

Avoir confiance en soi pour réussir

Cet article fait partie d’un “carnaval d’articles”. Il s’agit d’un évènement inter-blogueurs dans lequel des blogueurs issus d’univers différents traiteront d’un même sujet imposé. Pour vous, lecteurs, c’est une façon de découvrir ce thème abordé de différentes façons et  vous bénéficierez de plusieurs articles sur ” avoir confiance en soi pour réussir ” avec la possibilité d’en apprendre énormément sur le sujet. Un livret réunissant tous les articles sera offert. Je vous propose de visiter le site qui nous invite et qui, j’en suis certain, vous plaira : https://entrepreneusesàsuccès.com/  

 

Est-ce une affirmation ou une interrogation ?
La confiance en soi est-elle la condition sine qua non de la réussite ou un élément de plus dans l’équation ? La réussite est-elle commune à tous les hommes ?

La confiance en soi est-elle fondamentale pour réussir au sens large ?

Pour y voir plus clair, commençons par interroger le deuxième terme de cette phrase, le verbe d’action « Réussir » Engageons nous sur cette première piste de réflexion.
Depuis la nuit des temps, la réussite est inhérente à l’humain. Elle est rattachée à la survie de l’espèce et animée par l’Eros opposé au Thanatos (cette fameuse pulsion de vie opposée à la pulsion de mort des psychanalystes).

Eh oui ! Depuis toujours une pulsion instinctive pousse l’Homme à gravir les marches d’une échelle (que cette échelle soit sociale, matérielle, affective, spirituelle ou qu’elle appartienne à Jacob et à ses Anges).

C’est d’ailleurs en raison de cette force instinctive que l’humain est manipulable à souhait. Les agents de la Société le savent, ils en usent et en abusent. Les pouvoirs en place armés de publicistes chevronnés actionnent les leviers de la communication pour susciter chez nous ce désir du toujours plus : toujours plus de responsabilités, plus de luxe, plus de possessions…

Ils sont passés maîtres dans l’art de susciter chez nous le désir de gravir les barreaux d’une échelle qui nous emprisonne. Ils nous titillent la fibre de la réussite matérielle, psychologique et même spirituelle. Et nous, en bons soldats, nous gravissons les échelons de cette course à la réussite. C’est le stade de l’aveuglement. A ce stade Pavlovien, l’humain ne réagit qu’à des stimuli extérieurs. On agite le chiffon de la réussite et presque tous foncent tête baissée vers ce miroir aux alouettes.

L’humain s’essaye à la réussite pour remplir des vides profonds, pour combler un manque de confiance en lui, motivé fréquemment par le manque d’amour. On y arrive à cette fameuse confiance en soi, premier terme de notre questionnement initial. Donc, vous l’avez compris, pour réussir au sens large du terme, et plus particulièrement pour réussir dans la vie, la confiance en soi n’est pas fondamentale.

Réussir, comme l’envisage la Société, se nourrit justement de ce manque de confiance en soi, de ce manque d’amour. J’en veux pour preuve, toutes ces personnes sans confiance en elles qui pourtant réussissent à nouer leurs lacets, construisent une belle maison, obtiennent leurs examens à l’école, trouvent un conjoint et fondent une famille, s’achètent une Rolex « symbole d’une certaine réussite », se dépassent dans leur job. Les personnes réussissant des épreuves sont légions, car vivre c’est réussir.

N’oublions pas nos origines. Nous sommes le résultat gagnant d’une course effrénée de spermatozoïdes pour la fécondation de l’ovule. Que l’Homme ne soit pas entièrement satisfait de ce qu’il réussit est un autre propos (c’est subjectif, c’est un point de vue que l’on pose sur la réussite) mais la réussite est toujours au rendez-vous.

Nous réussissons tous !

La réussite pour chacun d’entre nous est le moteur et la carotte d’un système. Même lorsque l’on se sent le dernier des « nuls », on finit toujours par réussir quelque chose. Et si tel n’était pas le cas, vous pourrez toujours obtenir le lot de consolation dans l’au-delà. Ne dit-on pas : « Ainsi les derniers seront les premiers et les premiers seront les derniers » ? Vous voyez, même en ce lieu, aucune échappatoire à la réussite ! La réussite est dans nos gènes. C’est une pulsion qui nous pousse en avant.

En résumé, cette réussite-là n’a que peu de valeur à nos yeux car elle est superficielle et mécanique. Elle ne fait qu’habiller notre égo d’un manteau de paillettes. Pour sûr, c’est joli, cela fait de l’effet dans les soirées mais, en dessous du vêtement, le petit corps de Matamore (Personnage de la comédie espagnole qui se vante à tout propos de ses exploits guerriers contre les Maures et que l’on représente généralement en uniforme chamarré au geste large et au verbe haut. Faux brave, vantard plus courageux en paroles qu’en actes frissonne de peur.

La confiance en soi : moteur pulsionnel de notre personnalité

C’est alors que la confiance en soi, ingrédient subtil, va faire toute la différence. C’est elle qui va nous permettre de redéfinir le concept de la réussite. C’est un stade supérieur qui nous amène à nous dépasser. La confiance en soi va nous permettre de graver notre empreinte personnelle, notre originalité dans ce moteur pulsionnel de notre personnalité qu’est la réussite. Elle va transformer ces petites victoires qui donnent du plaisir en une réussite beaucoup plus personnelle entrainant l’état de bonheur.

La confiance en soi est le savoir être de l’alchimiste qui transmute le plaisir en bonheur et la réussite sociétale en réussite personnelle. Elle nous élève car notre réussite guidée par notre confiance en nous est en adéquation avec notre être profond.

Comment obtenir la confiance en soi ?

Alors, maintenant que nous savons que la confiance en soi est la composante essentielle de la réussite personnelle, pour le plein accomplissement de notre être profond, la question qui s’impose est la suivante : comment l’acquérir ?

Le sujet est bien vaste et surtout trop important pour ne le réduire à quelques lignes. Il faut du temps, de l’apprentissage et surtout une méthode. Je peux toutefois, ici et maintenant, vous apporter quelques lumières afin d’en éclairer les pistes.

La première, consiste à s’affranchir du regard de l’autre, accepter de ne donner aux autres qu’une image fidèle de celui que nous sommes au moment présent, être vrai, ne pas travestir nos idées, délivrer -pas ce que nous croyons être le meilleur pour plaire- mais un reflet authentique de celui que nous sommes véritablement au moment de la rencontre avec l’autre. Ainsi vous ne perdrez pas d’énergie à dissimuler et vous apprendrez à vous confronter aux autres en toute transparence.

Etre soi-même confère le charisme des gens bien dans leur peau. Vous ne cherchez plus à séduire à tout prix pour gonfler votre égo et recevoir une admiration ou de l’amour factice. Etre vrai, c’est savoir se faire confiance et c’est prendre de la hauteur par rapport à l’importance que l’on se donne. C’est surtout se donner la possibilité de progresser plutôt que de dissimuler.

La deuxième -et je m’arrêterai là- c’est entreprendre. Il faut entreprendre de véritables projets qui vous tiennent au cœur et à l’âme et surtout ne jamais lâcher avant de les avoir réussis. Entreprendre des projets issus de vos propres choix et mettant en scène votre personnalité authentique.

Action :

Faites de vos objectifs à atteindre des priorités. Ensuite, pour leur réalisation, seul le temps variera en fonction de l’ampleur de votre chantier, mais rien ni personne ne pourra vous arrêter si vous êtes déterminé et si vous avez la bonne méthode. Vous nourrirez ainsi votre confiance en vous par de véritables réussites sur des projets que vous aurez choisis.

Pour finir, ayez confiance, ayez confiance en vous car vous êtes la personne la plus importante sur cette terre. Le jour où vous disparaitrez, le monde sous vos yeux s’évanouira également. Pas de temps à perdre…Soyez l’acteur de votre vie et faites de votre histoire personnelle l’histoire principale !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 210
  • 189
  •  
  •  
  • 110
  •  
Cet article comporte 5 commentaires
  1. Bonsoir,
    merci beaucoup pour cet article très inspirant à propos des moteurs de la confiance en soi.
    Je trouve que s’affranchir du regard des autres et passer à l’action sont intimement lié. Car ce sont nos propres actions qui sont soumises au regard des autres, et c’est pour éviter un regard négatif que nous n’osons pas passer à l’action, bridant ainsi notre quota de confiance en nous.
    Je conclurai avec cette citation de Jules Claretie : “Tout homme qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire et surtout la grande armée des gens, d’autant plus sévères, qu’ils ne font rien du tout. ”
    Excellente soirée !

  2. Bonsoir,
    merci beaucoup pour cet article très inspirant à propos des moteurs de la confiance en soi.
    Je trouve que s’affranchir du regard des autres et passer à l’action sont intimement lié. Car ce sont nos propres actions qui sont soumises au regard des autres, et c’est pour éviter un regard négatif que nous n’osons pas passer à l’action, bridant ainsi notre quota de confiance en nous.
    Je conclurai avec cette citation de Jules Claretie : “Tout homme qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire et surtout la grande armée des gens, d’autant plus sévères, qu’ils ne font rien du tout. ”
    Excellente soirée !

    1. Christophe Lorreyte dit :

      Bonjour à toi ! Merci pour ton commentaire complémentaire. C’est toujours un plaisir d’échanger et de s’enrichir mutuellement.

  3. Bonjour Christophe
    j’ai parcouru ton fabuleux blog et je trouve tes articles inspirants et motivateurs notamment celui sur la confiance en soi pour réussir.
    tu contribue au bonheur et au bienêtre d’autrui et c’est magnifique . Merci infiniment!
    je suis un passionné de développement personnel et depuis peu j’ai décider de partager mes connaissances dans ce domaine avec autrui en créant un blog que j’ai nommé SUCCESS FOREVER .
    Dans une optique d’apprentissage permanent, j’aimerais des avis( critiques et suggestions) d’experts comme toi qui me permettront de m’améliorer. De ce fait , je te prie de jeter un coup d’œil sur ce blog et de me dire ce que tu en penses ou quels conseils me donnerais tu pour m’améliorer.
    https://successforeversite.wordpress.com/

    1. Christophe Lorreyte dit :

      Merci pour ces beaux compliments Audric, c’est agréable à entendre. Pour l’instant ton blog n’est que peu fourni bien que prometteur. J’ai beaucoup aimé ton conte. N’hésites pas à me relancer lorsque tu auras publié quelques articles et j’aurais plaisir à échanger avec toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.