Comment développer son potentiel ?

par

Face aux attentes sociétales ou au désir de voir évoluer leur vie, nombreux se demandent : ai-je du potentiel ? Comment développer mon potentiel ? Ces questions semblent naturelles. Pourtant, si nous y regardons de plus près, elles ne veulent pas dire grand-chose. Avoir du potentiel, ce serait donc avoir la capacité d’avancer vers un but. Il s’agirait d’être capable de réaliser son rêve, ou du moins de trouver un métier qui nous convienne.

Mais quel but, quel rêve, quel métier ? Si votre désir de libérer votre potentiel est bien réel, je vous explique ici pourquoi la pratique de la méditation vous permettra, en apprenant à se connaître, de comprendre, de dévoiler et d’exploiter votre potentiel, qui n’est peut-être pas celui que vous croyez.

Est-ce que j’ai du potentiel ? | Réflexions

Je vous propose, au lieu de vous poser cette question confuse, de revenir à la base de votre questionnement. Que recherchez-vous ? Quelle est votre ambition ? La gloire, la fortune, la reconnaissance, le bonheur ? Sans savoir ce que vous désirez vraiment – ou plutôt, ce que vous êtes vraiment, comme nous le verrons plus loin – vous ne pourrez jamais répondre à la question du “potentiel”. Cela reviendrait à vous demander s’il existe quelque part une route fiable sans savoir si votre chemin vous mènera éventuellement à l’emprunter. Si je vous dis “oui, vous avez du potentiel” – ce qui est d’ailleurs évident – à quoi vous servira cette information ?

Si, au contraire, vous avez un objectif précis, il est normal que vous désiriez vous assurer d’avancer dans la bonne direction. Mais soyez-en certain.e : personne d’autre que vous-même ne pourra vous garantir que vous avez, ou non, le potentiel d’atteindre votre but.

Votre potentiel est la combinaison des deux facteurs suivants :

  • La connaissance de ce que vous êtes et de ce qui vous correspond vraiment,
  • La détermination à avancer vers un but.

Réaliser son potentiel | Une simple question de capacité ?

Si vous ne possédez qu’un – ou aucun – des deux éléments que je viens de citer, alors votre potentiel d’atteindre un quelconque objectif est bas, voire inexistant. Pour vous démontrer cela, je vous propose d’imaginer une personne – que nous appellerons Lisa – dont l’objectif est de reprendre la boutique de ses parents. Imaginons deux scénarios différents :

  • Scénario A : Lisa adore le contact avec le public. Elle connaît tous les produits vendus en magasin et elle est naturellement douée pour la gestion. En revanche, ce sont ses parents qui ont eu l’idée qu’elle reprenne le commerce familial, et non pas elle. Elle est prête à se lancer en affaires car elle sait que ce métier correspondrait parfaitement à sa personnalité, mais aujourd’hui, elle ne désire que voyager. Dans ce scénario, Lisa a conscience de ses capacités et de ce qui lui correspond, mais elle n’a pas de volonté profonde de faire avancer ce projet.

  • Scénario B : Lisa est introvertie et désorganisée. Elle a toujours eu un excellent contact avec les enfants, mais n’est que rarement à l’aise avec les adultes. Elle trouve que l’idée de reprise du commerce de ses parents est excellente, car elle n’a pas d’autre objectif professionnel et désire aider ses parents en leur rachetant le fonds de commerce. Elle met donc toute son énergie dans ce projet et trouve sa motivation dans son amour pour ses parents. Dans ce scénario, Lisa ne prend pas le temps de se demander ce qui lui correspond vraiment. Cependant, elle est motivée à faire fonctionner le projet de reprise de la boutique.

Dans les deux scénarios, il est évident que les deux facteurs nécessaires au développement du potentiel de Lisa ne sont pas rassemblés. Il est possible, dans les deux cas, que Lisa réussisse en affaires en reprenant le commerce de ses parents. Mais sera-t-elle totalement à l’aise avec son choix et heureuse de sa décision ?

Mieux se connaître pour développer son potentiel

Notre potentiel réel est une notion qui va bien au-delà de nos envies et de nos croyances mentales. Il est évident que nous pouvons réaliser toutes sortes de projets, et même avec succès, en ne nous basant que sur ce que suggère notre mental. Je souhaite cependant vous inviter à aller plus loin en vous donnant les clés pour réaliser le potentiel qui correspond à votre nature profonde.

En restant à la surface – c’est à dire en n’écoutant que votre ego – et en avançant vers des buts qui ne satisfont pas votre vraie nature, vous aurez toujours le sentiment qu’il vous manque quelque chose.

Vous avez le choix de créer une vie alignée avec ce qui vous anime réellement. Pourquoi ne pas saisir cette opportunité ?

Attention, je ne dis pas qu’il faut abandonner tout ce qui ne vous convient pas aujourd’hui. La pratique de la méditation vous aidera justement à comprendre clairement pourquoi vous avez fait les choix qui ont été les vôtres jusqu’à ce jour, sans les dénigrer. Cependant, vous pouvez dévoiler votre vraie nature par la pratique de la méditation et ainsi, vous diriger naturellement vers des activités, des métiers ou des projets qui correspondent à votre potentiel unique.

Arrêtez dès maintenant de croire qu’il est normal de subir sa vie. Prenez les devants pour créer la vie qui vous appartient vraiment !

posture - Comment développer son potentiel ?

En méditant chaque jour, vous parviendrez à distinguer les croyances limitantes créées par votre histoire de ce que votre “vous” véritable désire. Détachés de nos egos, nous sommes sans limites. Grâce à la pratique quotidienne de la méditation, vous parviendrez à calmer votre ego pour saisir vos aspirations les plus profondes. Vous pourrez ainsi développer votre potentiel et donner un sens à votre vie.

Développer son potentiel | L’histoire de Jacques

Pour terminer, je vous propose d’illustrer les points que nous venons de voir avec l’histoire de Jacques.

Jacques est un homme grincheux. Il a une femme, deux enfants, un pavillon en banlieue de Paris, un chien. Il travaille pour un concessionnaire automobile. Chaque jour, il passe deux heures assis dans sa voiture, bloqué dans le trafic. Son quotidien l’agace – il grogne constamment – mais il s’estime plutôt chanceux de son statut d’homme marié, père de deux enfants et employé d’une grande entreprise. Il n’a pas d’autre ambition que d’avancer jusqu’à la retraite, de voir ses enfants grandir et, lorsque son heure sera venue, de mourir paisiblement aux côtés de sa femme.

Il découvre, par l’intermédiaire d’un ami, un ouvrage sur la méditation des origines. Une méditation laïque qui ne repose sur rien, qui ne cherche rien à atteindre. Intrigué par sa lecture, il se lance dans la pratique. Chaque jour, au petit matin, il s’assied en posture et laisse voguer ses pensées en s’entraînant à ne pas se laisser emporter par elles. Jacques est un homme patient. Il persévère ainsi pendant plusieurs mois, sentant bien de subtils changements s’opérer en lui. Il ne parvient pas à mettre de mots sur ce dont il s’agit. Sa femme s’étonne : il grogne moins.

Un jour, alors que Jacques promène son chien, il sent une connexion particulière avec l’animal. Il prend le temps de le regarder agir, de sentir sa vitalité, de profiter de sa présence. Soudain, tout lui revient en mémoire : enfant, il se passionnait pour les animaux. Sa mère, une femme austère, lui avait “remis les idées en place” lorsque Jacques lui avait confié vouloir s’occuper d’animaux. “Tu ferais mieux de travailler tes maths et de trouver un métier normal. Les animaux ne servent à rien” l’avait-elle averti. Jacques, habitué à lui obéir, avait enfoui ce désir qui lui semblait soudain grotesque. Il avait grandi en suivant le chemin indiqué par sa mère. Ce chemin n’était pas le sien, mais tout le monde semblait s’en réjouir. Sauf lui.

En observant son chien, Jacques est empli d’une émotion jusque-là inconnue. Il le sent avec certitude : il doit prendre soin d’animaux. Le jour-même, il contacte la Société Protectrice des Animaux la plus proche de chez lui pour proposer son aide en tant que bénévole. Dès la semaine suivante, il fait partie de l’équipe de la SPA. Jacques ne s’est jamais autant senti bien et à sa place. Il profite maintenant de ses deux heures de voyage quotidiennes en voiture pour écouter des reportages sur les animaux. Aujourd’hui, il se sent en communion avec sa nature véritable et a enfin compris comment développer son potentiel.

Que vous inspire cette histoire ? Ce qu’il est important de comprendre, c’est que votre potentiel n’est pas nécessairement lié à votre histoire. Il est la force vive qui brûle en vous et demande à être vue, comprise et exploitée. Il est tout à fait possible que, contrairement à Jacques, vous soyez déjà sur votre voie, mais que vous ayez besoin de faire de petits changements à votre quotidien pour vous sentir en pleine possession de votre existence.

En pratiquant la méditation chaque jour, vous apprendrez à mieux vous comprendre pour libérer votre potentielassumer vos propos et enfin vivre la vie qui est la vôtre tout en savourant le fait d’avoir confiance en vous. Comme vous le savez, j’adore vous lire, alors n’hésitez pas à me partager votre expérience en commentaires !

 

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.