Soyez Un Super Gentil

Soyez un Super gentil !

Avant-propos

Voilà, nous y sommes c’est la rentrée et avec elle le rythme va de nouveau s’accélérer abimant du même coup votre bonne humeur acquise durant les vacances.

Alors comment faire pour conserver le plus longtemps possible, voire toujours, cette excellente humeur que vous affichiez pendant vos vacances ?

Quel est le secret de ceux qui sont presque toujours gentils ?

Eh bien, ils ont compris. Ils ont compris une chose, une seule mais qui fait toute la différence. Ils ont compris simplement que faire du bien aux autres leur apportait davantage que d’incarner un Super-Vilain.

Des cas concrets

Cas général

Vous êtes au restaurant, le serveur se trompe et vous apporte un plat que vous n’avez pas commandé. Quel est votre objectif ? Celui de passer un bon moment et de déguster le plat que vous avez commandé. Donc rien ne sert d’être désagréable avec le serveur et de le rendre de mauvaise humeur par une réprimande sur un ton de Super-Vilain.

Vous obtiendrez davantage d’excuses et une correction de l’erreur si vous le mettez dans une situation où il sera désolé de son erreur. Par contre, si vous lui répondez en vous énervant, pensant que vous êtes dans votre bon droit parce que vous êtes un client, vous obtiendrez peut-être un résultat mais vous ne passerez pas un bon moment car l’ambiance sera tendue.

Rien ne vous empêche bien sûr, si l’accident devient une habitude ou que le plat commandé arrive ensuite froid de partir et de décider ne plus jamais remettre les pieds dans ce restaurant.

Avoir un comportement gentil ne signifie pas que vous êtes faible !

Au contraire, vous montrez votre assurance et vous ne perdez pas votre centre à tout bout de champs dès la moindre contrariété.

Vous ne subissez pas les évènements en les prenant en pleine tête, vous avez de la distance et c’est vous qui restez maître de la situation.

Mais bien sûr, une situation comme celle-ci ne vous arrive plus depuis que vous vous intéressé au développement personnel.

Cas particulier

Prenons une autre situation un peu plus intime. Votre conjoint rentre un peu énervé à la maison. On prend comme postulat de base que vous l’aimez et que par conséquent vous ne lui voulez que du bien.

Qu’allez-vous faire ? Vous allez être bienveillant et vous prendrez ses agressions comme des symptômes de sa souffrance et non comme une attaque à votre personne. Vous verrez, cela change tout, au lieu de « pourrir » votre soirée vous allez apaiser ses ennuis et lui communiquer votre bonne humeur. Car la bonne humeur, c’est contagieux (au même titre que la mauvaise d’ailleurs).

Epilogue pour devenir super-gentil

Alors choisissez plutôt la bonne humeur. Cela abaisse votre tension, cela baigne votre cerveau dans des substances chimiques agréables, cela crée de l’énergie positive qui fait avancer, cela débloque des situations difficiles et apporte des solutions. En somme, c’est bénéfique pour lui ou elle comme pour vous. Cela vous demande juste de garder votre centre et de ne pas laisser la ou le Mister Hyde qui est en vous tirer les ficelles.

Le concept de « faire du bien », de bienveillance, d’être gentil,  je le répète encore une fois, n’est pas un signe de faiblesse, bien au contraire. Vous CHOISISSEZ simplement d’agir plutôt que de réagir et cela fait toute la différence. Vous êtes présent à vous-même et vous ne vous laissez plus manipuler dans un conflit qui n’est pas le vôtre.

Alors, avant de vous transformer en Hulk ou en dragon, et de détruire tout sur votre passage, prenez le temps de regarder votre intérêt à rester calme, prenez le temps avant de répondre à une agression. Ressentez le bien que cela vous procure de rester maître d’une situation conflictuelle !

Dans la philosophie des arts martiaux, le meilleur moyen de gagner un combat est de ne pas combattre, le moyen intermédiaire est d’immobiliser son adversaire, le moyen médiocre est de le blesser, le moyen déplorable est de nuire à sa vie.

Eh bien dans la vie, c’est la même chose. Lorsqu’il y a absence de conflit, c’est que vous ne suscitez chez l’autre que de l’amour. À ce niveau de relation, votre égo est en parfaite harmonie avec les autres.

Alors, tentez par l’expérience ?

J’ai pris les arts martiaux comme exemple parce que c’est « mon truc », mais vous pouvez atteindre ce niveau en vous exerçant dans d’autres domaines. Les situations de vie sont les meilleurs exercices que vous pouvez faire.

Action

Alors commencez immédiatement, restez gentil, efforcez-vous d’être ce que vous êtes au fond de vous et vous verrez que votre entourage sera lui aussi plus bienveillant avec vous. C’est ce que l’on appelle « l’effet papillon ».

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 210
  • 189
  •  
  •  
  • 198
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.