Adolescent

La méditation pour les adolescents

Quelle période tourmentée que celle de l’adolescence ! S’il y a tout au cours de la vie des périodes où tout semble aller de travers, l’adolescence en est une par excellence. Vous souvenez-vous de la vôtre ? Nous avons souvent cette désagréable impression que notre corps se développe de manière disproportionné et que nos émotions sont à fleur de peau. Personne ne nous comprend, surtout pas les adultes ! Alors ne parlons pas des hormones qui en plus de changer nos humeurs, parsèment notre visage de disgracieux boutons … Oui, c’est compliqué. Les adolescents sont très vulnérables car cette période de transition est perturbante à bien des égards. Le chemin de la scolarité traditionnelle est loin de convenir à tous. Cependant, si un jeune décide de prendre un autre chemin, il est important que ce soit suite à une prise de décision éclairée et non motivée par un trop grand stress ou un manque de confiance en soi. Voilà pourquoi je vous propose de vous pencher sur le sujet de la méditation pour les adolescents. Voyons comment le fait de se recentrer et d’apprendre à mieux se connaître permet aux adolescents d’avancer de façon plus équilibrée et de faire les choix en accord avec leur personnalité en devenir.

Car si l’avenir leur appartient, les guider au mieux et les aider à trouver leur chemin de vie est le présent des parents.

La méditation et les adolescents | Renforcer sa confiance en soi

Venons-en donc tout de suite à ce qui nous intéresse : la méditation pour les adolescents. Bien que la méditation soit absolument recommandable à tous les âges, l’adolescence est sans conteste un stade de vie durant lequel la pratique de la méditation adoucit grandement les tourments que l’on traverse. J’en ai pour preuve immédiate mon expérience, en première instance pour ma propre adolescence et en deuxième pour celle de mes deux fils chéris. Parmi les plus grands défis que la méditation permet d’affronter avec plus de souplesse durant l’adolescence, il y a :

  • Le manque de confiance en soi. Inévitablement, la plupart des adolescents manquent cruellement de confiance en eux. Méditer leur permet de se sentir davantage à leur place en calmant leurs incertitudes, puisque le fait de se recentrer les aide à y voir plus clair sur ce qu’ils sont vraiment;
  • Le manque de concentration. L’exercice de la méditation permet d’augmenter de manière très significative cette capacité que les écrans et nos vies de « Zapping » ont tendance à faire diminuer;
  • La recherche d’approbation. Voilà un point très sensible de l’adolescence, puisqu’on y vit à la fois l’envie de se démarquer en tant qu’individu, mais aussi le désir puissant d’être accepté et reconnu par les autres. La méditation permet de s’accepter tel que l’on est avec plus d’aisance;
  • Le sentiment d’être mal dans sa peau. Bien que certains facteurs hormonaux ne peuvent être évités durant l’adolescence, méditer permet d’être plus à l’aise avec son corps, puisque l’on prend le temps de se connecter à celui-ci par la posture et la respiration;
  • Le stress de ne pas être à la hauteur. Les adolescents ont tendance à se remettre en question et à questionner leur valeur propre. Par le fait de se sentir mieux dans sa peau grâce à la méditation, l’adolescent appréhende mieux ce qui est attendu de lui, avec moins de nervosité et d’incertitudes;
  • L’envie de se défaire de toute obligation et de “vivre sa vie”. Puisqu’il se sent souvent incompris, il est fréquent chez l’adolescent d’avoir fortement envie de s’écarter de la voie qu’on lui impose de suivre, à la maison comme à l’école. C’est donc la période propice au décrochage scolaire, entre autres. La méditation peut être d’un immense secours dans cette situation et c’est ce que nous allons voir dans la suite de cet article.

La méditation et l’école

Vous en avez probablement entendu parler : la méditation commence à s’installer dans les écoles. S’il est encore loin d’être la norme d’utiliser la méditation avec les enfants et les adolescents comme outil d’aide à mieux se connaître et à mieux gérer sa vie au quotidien, il s’agit toutefois d’une voie que l’on considère de plus en plus dans un contexte scolaire laïque. Il est tellement difficile pour beaucoup d’enfants et d’adolescents de garder le rythme soutenu qu’est celui de l’école que le sentiment d’être dépassé est loin d’être rare. De plus, le système scolaire traditionnel tel que nous le connaissons en France est basé sur la compétition.

Méditation et adolescents

Vous souvenez-vous de ces moments de frayeur que nous avions à vivre régulièrement, lorsque le professeur procédait à la distribution des copies d’un devoir corrigé en s’assurant d’annoncer les notes de chacun à voix haute ? Ceci n’est malheureusement pas l’exemple d’un système qui cherche à développer l’entraide et la bienveillance entre ses individus. Voilà pourquoi il est primordial d’accompagner les jeunes vers une paix intérieure et une meilleure connaissance de soi.

Dans cet esprit de compétition, il est facile de se sentir démuni dès lors que nous ne faisons pas partie des meilleurs ou de ceux qui s’en sortent toujours. De plus, cette compétition scolaire n’est pas choisie mais bien imposée, ce qui peut en déstabiliser plus d’un. Comme nous venons de le voir, l’adolescence est une période de fragilité émotionnelle qu’il est important de comprendre et de soutenir avec douceur.

La pratique de la méditation permet de développer un sentiment d’auto-acceptation. Ainsi, il devient plus facile d’accepter ses faiblesses au même titre que ses forces, puisqu’il devient évident que l’ensemble représente ce qui nous constitue comme individu. Méditer permet donc de dépasser ses failles en les acceptant et ainsi de se défaire du sentiment d’échec qui pointe son nez dès que l’on ne répond pas exactement aux attentes des autres. Cela ne veut pas dire que l’on perd l’envie de réussir, mais plutôt que l’on développe une compassion pour soi qui est primordiale afin de ne pas se décourager face aux difficultés.

La méditation permet aux adolescents d’avoir une vision plus juste de leur réalité. Comme je le mentionnais ci-dessus, le sentiment de se faire imposer une marche à suivre peut être difficile à accepter et créer une forte incompréhension du “pourquoi”. Dans ce cas, la méditation est à préconiser afin que l’adolescent comprenne mieux sa place à l’école, et ce qu’il peut en tirer pour son avenir. Il y a de fortes chances qu’il abandonne alors la place conflictuelle de victime s’il saisit l’impact qu’une scolarité bien menée peut avoir dans ses choix futurs. Il peut aussi arriver qu’il se rende compte que le chemin traditionnel ne lui convient pas et choisisse une voie différente. Dans ce cas, il le fera en conscience et sera très certainement amené à poursuivre un chemin qui lui plaît plutôt que de ne rien faire du tout.

Lisez aussi : Méditation pour les petits

Décrochage scolaire : la méditation comme solution saine

En tant que parents, nous redoutons voir nos enfants prendre des décisions dont les conséquences pourraient être néfastes pour leur avenir. Le décrochage scolaire fait bien évidemment partie de ces potentielles décisions, surtout s’il arrive à un âge particulièrement précoce et sans objectif en vue pour faire suite à celui-ci. Les principales causes du décrochage scolaire sont les suivantes :

  • perte de motivation,
  • manque de concentration,
  • découragement,
  • manque de sens de l’effort et de la persévérance,
  • problèmes de santé ou problèmes personnels,
  • désintérêt, ennui.

Bien entendu, il existe de multiples autres raisons pour lesquelles un adolescent peut envisager le décrochage scolaire. Dans tous les cas, la méditation l’aidera à voir sa réalité sous un angle plus objectif et à prendre du recul sur la situation de manière éclairée.

Si votre enfant n’est pas sensibilisé à la méditation, je vous conseille fortement de prendre le temps de lui expliquer ce que cette pratique peut lui apporter. Optez pour une conversation ouverte et décontractée car il est très important que votre enfant comprenne que la méditation n’est pas une contrainte, mais une opportunité d’être plus en phase avec lui-même, avec les autres et avec son environnement. Ne lui mettez surtout pas en tête qu’il s’apprête à effectuer un exercice difficile de plus car la méditation est tout sauf difficile.

A l’heure où les super pouvoirs des super-héros ont le vent en poupe, vous pouvez rendre attractif l’idée de la méditation en leur présentant cette nouvelle discipline comme une manière d’augmenter leurs capacités, (concentration, lucidité, communication d’un Jedi, résistance au stress, intuition plus vive, etc.)

Il faut savoir parler leur langage et connaître leur monde, pour communiquer avec eux et les aider au mieux.

Enfin, montrez l’exemple et méditez ! Vous ne serez que plus crédible et surtout, votre pratique de la méditation vous permettra de communiquer plus facilement avec un adolescent traversant une période difficile. La méditation est un bien nécessaire pour chacun d’entre nous, ne l’oubliez pas !

Que pensez-vous de la pratique de la méditation pour les adolescents ? Surtout, ne vous découragez pas en imaginant la réaction de votre ado lorsque vous lui suggérerez l’idée d’intégrer la méditation dans sa vie. Il se peut que sa réaction soit fermée, mais vous aurez permis de faire germer l’idée en lui ou en elle. Pourquoi ne pas en profiter pour essayer ensemble et ainsi vous rapprocher de votre enfant dans cette période de vie délicate ? Dans tous les cas, partagez votre expérience avec moi et faites-moi le plaisir de vous lire ! Bonne traversée à tous ceux qui vivent cette période souvent difficile.

N’oubliez jamais, que la communication à cette période de la vie doit se vivre comme un élastique, ni trop tendu, ni trop lâche. La méditation vous aidera, j’en suis sûr, à trouver cette juste tension.

Vous aimerez lire aussi : Comprendre la méditation en 10 questions

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.