Communiquer Christophe Lorreyte.fr

Comment mieux communiquer – L’art du reproche sans dispute

Pour commencer, il est important d’indiquer que personne n’aime entendre des reproches le concernant. Personne n’aime se voir pointer du doigt en raison d’une mauvaise attitude, surtout si celui qui vous fait « le reproche » n’est pas lui-même irréprochable.

1/ Dans un premier temps, avant de donner votre sentiment, votre point de vue sur l’attitude d’une personne, assurez -vous que vous ne commettez pas la même erreur. Exemple : Ne reprochez pas à une personne de parler la bouche pleine alors que vous aussi avez ce comportement, surtout si vous êtes en train de manger et que vous-même n’avez pas terminé votre bouchée, car là vous devenez comique.

PETIT CONTE ZEN 

A ce propos, j’en profite pour vous raconter une petite histoire qui va vous permettre de vous souvenir de ce mauvais comportement pour ne plus jamais le reproduire.

Trois moines pratiquent la méditation silencieuse dans une pièce baignée dans la pénombre. Seule une bougie apporte un peu de lumière. Dix minutes passent puis, tout à coup, une bourrasque de vent plus forte que les autres vient frapper de plein fouet la fenêtre de cette pièce. La fenêtre s’ouvre avec vacarme et le vent s’engouffre venant se frayer un chemin jusqu’à la bougie qui s’éteint. Les trois moines se retrouvent alors d’un seul coup d’un seul dans le noir le plus complet. L’un d’eux s’écrie « la bougie vient de s’éteindre ». Un autre lui rappelle qu’il ne doit pas parler pendant la méditation et lui intime l’ordre de se taire sur le champ. Et le troisième, s’adressant aux deux autres dit : « Vous avez tort tous les deux, je suis le seul à ne pas avoir parlé ». 

Voilà ce que vous faites lorsque vous reprochez quelque chose à une personne alors que vous-même n’êtes pas irréprochable. Vous l’avez compris, lorsque vous souhaitez faire un reproche, assurez- vous de ne pas partager le même défaut. Vous verrez que cela limitera considérablement les discussions houleuses.

 

 

2/ Deuxièmement, posez vous la question : Est-ce le bon moment pour lui faire part de cette remarque. Va-t-il (elle) bien le prendre ? Ne choisissez pas le moment de la journée où il ou elle rentre de son travail hyper-stressé. Cherchez un moment cool où tout le monde est relâché, et ne vous dites pas : « je ne veux pas gâcher un bon moment car ils sont rares » car en pensant ainsi, vous ne ferez jamais progresser une situation. Vous entretiendrez de la rancœur et abimerez du même coup vos rapports de communication. Donc choisissez le bon moment mais ne restez pas muet, exprimez-vous.

3/ Troisièmement, choisissez un lieu neutre, pas l’endroit où ce que vous avez à lui reprocher s’est produit. Ne choisissez pas « le lieu du crime » car dans ce contexte vous risqueriez de restimuler le même type de réaction. Exemple, vous reprochez à votre conjoint de passer trop de temps sur son ordinateur et vous lui faites cette remarque lorsqu’il est en pleine recherche sur le net. Dans ce cas précis, vous n’obtiendrez rien. Pris en flagrant délit, il se débattra pour se justifier et cela finira par une dispute. Profitez-en pour sortir au restaurant ou vous promener dans les bois et dites-lui ce que vous avez à lui dire dans un endroit hors contexte.

4/ Quatrièmement, finissez toujours par une note positive, en partageant la responsabilité de ce que vous lui reprochez. Vous pourrez lui indiquer que vous ferez des efforts également pour le ménager et ne pas susciter chez lui un comportement négatif. Eh oui, la communication n’est jamais à sens unique, deux personnes créent toujours une situation. Vous avez toujours une part de responsabilité soit dans les faits, soit dans la manière de dire les choses ou de ne pas les dire d’ailleurs.

 

En résumé soyez attentif lorsque vous communiquez, ne dites pas n’importe quoi sous prétexte que vous pensez connaitre l’autre sur le bout des ongles. N’oubliez jamais que c’est souvent avec les personnes les plus proches que vous vous disputez le plus car vous vous laissez souvent davantage aller et vous êtes dominé par vos réactions.

Allez, bon courage, je vous laisse. Vous savez désormais communiquer sans rentrer en conflit et améliorer vos rapports humains pour faire de votre vie une vie plus heureuse avec davantage d’amour et moins de colère.

Bonsoir chez vous les chercheurs de bonheur, merci de partager un maximum, de vous abonner à ma chaine YouTube, de vous inscrire sur mon blog et surtout de vous aimer les uns les autres.

Que le bonheur soit avec vous.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.