Comment adopter l’esprit de la méditation ?

par

Adopter l’esprit de la méditation est la première étape pour apprendre à méditer. Il s’agit d’un préalable nécessaire – et souvent difficile – pour méditer véritablement.

Voici comment y parvenir :

 

1. Différencier méditation et relaxation

Pour que vous puissiez adopter l’esprit de la méditation il est avant tout nécessaire d’arriver à distinguer relaxation et méditation. En effet, l’un et l’autre sont souvent confondus et peu sont ceux qui arrivent à bien les différencier.

Voilà leurs principales différences :

La relaxation a un but précis, celui de relâcher les tensions et d’apporter à celui ou à celle qui pratique un moment de bien-être dans son quotidien.

Elle favorise le retour au calme et permet des bienfaits de courte durée. C’est une parenthèse agréable que l’on s’offre dans sa journée.

Elle peut, par sa concentration sur des points précis, faciliter l’entrée en matière de la pratique méditative.

La méditation quant à elle n’a pas de but précis. Sa pratique est sans objet et de ce fait elle permet à l’ego de réaliser le détachement qui ouvre sur un monde beaucoup plus vaste.

Pratiquer la méditation, en revanche, transforme durablement et solidement le méditant. En prenant conscience de l’impermanence de ses pensées et de ses émotions par la méditation, la personne qui médite s’en détachera et s’ouvrira sur davantage de tolérance et de compassion.

La méditation modifie en profondeur celui qui pratique et révèle sa véritable nature, contrairement à la relaxation.

 

2. Apprendre à se détacher de nos pensées

Adopter l’esprit de la méditation c’est également apprendre à ne pas s’attacher à nos pensées, et non “ne pas penser”.

En effet, lorsque l’on médite, on n’arrête pas la pensée. On ne fait pas le vide dans sa tête, comme nous l’entendons trop souvent.

Méditer c’est : ne pas s’identifier à ses pensées, ce qui fait toute la différence.

On observe nos pensées et on les accepte sans les juger. L’ego a la fâcheuse tendance à tout s’approprier. Laisser passer ses pensées comme si nous observions des nuages dans le ciel permet à l’ego de se détacher et ainsi de pacifier notre mental.

 

3. Arrêter de fuir le moment présent

Loin d’être une évidence, accepter et vivre le moment présent nécessite un apprentissage.

Nous avons tendance à tourner notre attention vers un autre temps que le présent lorsque ce que nous vivons ne nous satisfait pas. Notre mental fuit en se projetant dans le futur ou en se réfugiant dans le passé.

Se reconnecter avec l’instant présent va nous permettre de prendre conscience et d’accepter la réalité de ce qui est.

Comme je le répète fréquemment à mes élèves, il vaut mieux vivre une réalité imparfaite que de la fuir en imaginant un scénario parfait que nous ne mettrons jamais en place.

La méditation permet d’en prendre conscience et de vivre pleinement chaque moment présent de notre vie.

 

Pour aller plus loin…

Comprendre l’esprit de la méditation ne suffit évidemment pas pour apprendre à méditer mais cela constitue un préalable nécessaire.

Une fois cet esprit acquis, apprendre les points importants de la posture a beaucoup plus de sens puisque l’on comprend l’intérêt de cette posture.

De plus, l’esprit de la méditation permet également de comprendre qu’il est possible de méditer dans son quotidien, c’est à dire en dehors des séances “classiques” de méditation.

Il ne vous reste plus enfin qu’à connaitre certaines techniques pour méditer en toutes circonstances et à comprendre l’importance de méditer tous les jours pour parfaitement maîtriser la pratique méditative.

 

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This